La petite graine open source continue de germer

Grand_Conseil_BE

(Source: Der Bund, photo: Adrian Moser)

Deux ans après avoir quitté le Conseil d’Etat vaudois, je constate avec satisfaction que mon action en faveur d’une utilisation plus systématique des logiciels libres dans les administrations publiques fait encore des émules. La motion « Exploiter les synergies dans le développement et l’utilisation de logiciels », déposée au Grand Conseil bernois le 11 juin 2013, a reçu une réponse globalement favorable de la part du Gouvernement (Conseil exécutif). Lire la suite

Swisscom: prime au gaspi

swisscom_mobile

(source: http://www.swisscom.ch/)

Ainsi donc, le « milleur » « abo » Swisscom est « vainquer du test »… Bonne nouvelle! Une preuve de plus que le plurilinguisme suisse explique – du moins en partie – l’insolent succès économique de notre pays…

Cependant, la source de mon agacement est ailleurs… Je me suis acheté un Fairphone et je cherche à acheter un service de téléphonie et d’accès Internet dans lequel ne serait pas inclus, chaque mois, le 1/24e du smartphone auquel j’ai droit en souscrivant à un abonnement de 24 mois. Malheureusement, chez Swisscom, je n’ai pas d’autre choix que de payer pour un abonnement qui inclut le droit de remplacer mon  téléphone portable tous les 2 ans et de financer la société du prêt-à-jeter… Lire la suite

Les collectivités publiques préfèrent les logiciels propriétaires

Message_Adobe_Reader

(Source: interpellation Luc Recordon intitulée « Marchés publics informatiques et logiciels libres », publiée au format pdf sur www.verts-vd.ch)

C’est désespérant! Les collectivités publiques se laissent ficeler par les grands éditeurs de logiciels propriétaires (Microsoft, Adobe, etc.) et, avec elles, les citoyens-contribuables… Aux frais, bien sûr, de ces derniers! L’exemple ci-dessus est particulièrement symptomatique… Lire la suite

Prise de Terre: coup de projecteur sur les ordinateurs why!

(source: RTS, Prise de Terre)

Et si réparer la terre, c’était d’abord réparer les objets qui nous entourent? Raisonnement sans doute un peu simpliste mais l’inverse est pourtant vrai: la société du « prêt à jeter » est aussi celle de l’épuisement des ressources et de nombreuses pollutions.

Est-ce que les stratégies que nous utilisons, comme le recyclage ou l’utilisation de plantes pour faire des bioplastiques sont bonnes? Les high tech nous aident-elles à devenir durable ou font-elles exactement le contraire?

Pour tenter de répondre à ces questions, Sarah Dirren nous emmène à la Bonne Combine à Prilly près de Lausanne, en compagnie de son fondateur, François Marthaler, ancien conseiller d’Etat vert vaudois, qui vient de créer, dans le prolongement de la Bonne Combine, une société qui propose des ordinateurs durables.

Internet, Benjamin Bayart et l’anonymat

Benjamin_Bayart_FDN

(Source: French Data Network, FDN)

Telle la grenouille qui ne se rend pas compte de l’échauffement du bocal dans lequel elle se trouve, nous nous comportons de manière très inconsciente et naïve à l’égard de l’Internet. Une militante du GULL m’a « balancé » cette vidéo d’une conférence de Benjamin Bayart à Science-Po Paris. Profitant d’un week-end maussade, j’ai pris le temps de visionner la vidéo… Lire la suite

Les Américains découvrent les vertus de la réparation

Pop-Up-Repair-logo

(source: http://www.popuprepair.com/)

Lorsque je regarde la photo de Mike et Sandra devant leur magasin de réparation à Brooklyn, je fais un voyage en arrière de 34 ans et j’ai l’impression de revoir la boutique de l’atelier de réparations en tous genres de La Bonne Combine, au Chemin des Croix-Rouges à Lausanne, en 1980! Le souci de protection de l’environnement et des ressources est bien le même. La demande pour des prestations accessibles à toutes les bourses n’a pas changé. Est-ce que rien n’aurait changé en un tiers de siècle? Lire la suite

L’informatique durable a besoin d’un coup de pouce!

W-25EU-face_detoure

(source: http://shop.whyopencomputing.ch/fr/portables-why/8-portable-why-w253eu.html)

Autant le dire d’emblée, ceci est un appel au secours… L’aventure des ordinateurs durables why! sous GNU/Linux avait très bien commencé. Plus d’une centaine d’articles de presse, d’émissions de radio et de télévision depuis le mois d’août 2013, majoritairement dans les médias alémaniques (ce qui n’était pas gagné d’avance!). Plus de 250 ordinateurs ont été vendus depuis lors et les clients sont enthousiastes, y compris ceux qui n’avaient jamais utilisé un système d’exploitation GNU/Linux (voir les commentaires des utilisateurs). Mais voilà aujourd’hui 15 jours que plus aucune commande n’a été passée! Alors, si vous croyez au projet d’une informatique durable, n’hésitez pas à faire connaître le projet why! autour de vous! Lire la suite