Le poste d’Architecte cantonal gagne en importance

(source: http://www.ouest-lausannois.ch/, projet lauréat du concours d’urbanisme de Malley Centre)

Vacant depuis décembre 2010, le poste d’Architecte cantonal vaudois fait l’objet d’une nouvelle mise au concours et devrait déboucher sur une nomination avant la fin de la législature, au 30 juin 2012. Comme il l’a exposé dans son communiqué de presse du 07.03.12, le Conseil d’Etat veut donner à cette fonction une importance stratégique et une visibilité plus importante.Non seulement le poste d’Architecte cantonal relèvera d’une décision du Gouvernement, mais le cahier des charges de la fonction s’est vu augmenté d’une dimension stratégique. Responsable de l’entité « stratégie et développement », le futur titulaire aura notamment pour mission de proposer au Conseil d’Etat l’implantation des futurs bâtiments publics dans les agglomérations et sites stratégiques en coordination avec les objectifs généraux d’aménagement du territoire. A ce titre, il participera aux travaux et réflexions des différents schémas directeurs et projets d’agglomérations, ainsi qu’au Groupe Opérationnel des Pôles de développement (GOP) en charge du développement des sites stratégiques d’activité et de logement.

Représentant de l’un des plus importants propriétaires fonciers du canton – l’Etat de Vaud – il pourra opérer, avec toute la légitimité requise, comme un catalyseur des dynamiques urbaines et assurer toute la cohérence nécessaire entre les politiques de développement économique, d’urbanisation, de transports et de qualité architecturale.

Que serait le canton de Vaud sans ses hautes écoles, UNIL, EPFL, …? Certainement pas ce qu’il est devenu! Or, ce développement n’a été possible que parce que l’Etat a acquis la maîtrise foncière du territoire qui est, depuis, devenu un plan d’affectation cantonal (PAC 229). Aujourd’hui, l’Etat veut planifier un développement urbain durable du territoire vaudois à l’horizon 2030. Il devient dès lors évident qu’il projette les infrastructures publiques dans ce projet territorial.

Au cours des dernières décennies, bien des réalisations d’infrastructures cantonales se sont faites opportunément sur des terrains dont l’Etat avait – souvent par le hasard de l’histoire – la maîtrise foncière: gymnases de Marcelin et de Payerne, hôpital intercantonal du Chablais, etc. Parfois, ces réalisations n’ont pas été localisées de manière idéale en terme d’accessibilité et de dynamique urbaine. D’autres fois, il a fallu que l’Etat se porte acquéreur de terrains au prix fort, précisément parce qu’ils étaient idéalement situés. Je souhaite donc que le Canton puisse développer pour l’avenir une stratégie d’implantation des services publics tout à la fois visionnaire, économe des deniers publics et exemplaire du point de vue de la qualité urbaine. Gageons que ce défi motivera les meilleurs candidats et candidates!

Une réflexion au sujet de « Le poste d’Architecte cantonal gagne en importance »

  1. Ping : Un nouvel Architecte cantonal | François Marthaler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *