Économie circulaire ET collaborative!

(Source: AFNOR, projet de norme XP X30-901 sur l’économie circulaire)

C’est mon ami Alain Guye – l’un des promoteurs du référentiel et de la certification EcoEntreprise – qui me l’a signalé hier. L’AFNOR (organisme français de normalisation) a élaboré une norme en faveur de l’économie circulaire (XP X30-901) et la France a pris le leadership d’un comité technique de l’ISO (International Standardisation Organisation) sur le sujet (ISO TC 323) « pour réunir des professionnels désireux d’élaborer la norme internationale, sur les bases du texte tricolore ». Cocorico!

Je suis évidemment très heureux de cette initiative française (d’autant plus que je suis double national franco-suisse par mariage). J’ai donc souhaité prendre connaissance de la norme élaborée par l’AFNOR. Je pensais naïvement pouvoir la télécharger sur le web. Malheureusement, à mon plus grand dam, la norme AFNOR XP X30-901 Economie circulaire – Système de management de projet d’économie circulaire – Exigences et lignes directrices ne peut être consultée que moyennant l’achat d’un PDF à EUR 200.28 HT (EUR 240.34 TTC) qui ne peut être lu que par 3 personnes (!?!) ou la souscription d’un abonnement donnant droit au téléchargement d’un certain nombre de normes sur une durée plus ou moins longue.

Sachant que l’économie circulaire est principalement portée par les tenants de l’économie collaborative, souvent appelée économie du partage, j’avoue que cela me choque. D’autant plus que l’élaboration de ladite norme s’est faite principalement – si ce n’est exclusivement – avec des financement publics ou parapublics. La logique voudrait que ces résultats puissent être accessibles et discutés par tout un chacun.

Mais le plus grave est que cette « barrière tarifaire » empêche une large diffusion de la norme et des concepts sous-jacents. C’est parfaitement contre-productif! Si l’économie circulaire devait permettre de réorienter l’économie vers la durabilité – ce que je crois – il faudrait au contraire rendre ces idées accessibles à l’échelle planétaire.

PS: Je crois que je vais aller m’acheter un gilet jaune. Et tant pis s’il n’est pas certifié AFNOR!

Vive La Bonne Combine!

(Source: La Bonne Combine)

Suite à la publication de mon coup de gueule contre Rowenta qui dit pouvoir livrer des pièces de rechange durant 10 ans, mais dont aucun des revendeurs en Suisse ne peut fournir le filtre HPA pour un aspirateur Compact Power Cyclonic (référence de la pièce ZR903501, qui équipe aussi des aspirateurs Tefal et Moulinex), La Bonne Combine m’a aimablement proposé de le commander pour moi chez un grossiste spécialisé (ASWO, qui ne livre pas aux particuliers). Quelques jours plus tard, la pièce était là, pour moins de CHF 25.-. Le plus dingue, c’est que l’emballage du filtre mentionne A CHANGER 1 FOIS PAR AN. Comment fait-on si le vendeur ne propose pas ledit filtre? Et qu’advient-il de la garantie sur la période minimale légale de 2 ans si on ne l’a pas changé? Il y a vraiment une place à prendre pour La Bonne Combine dans la vente de pièces de rechange neuves et d’occasion!

Garantie 10 ans sur les pièces détachées: zéro pointé pour Rowenta!

(Source: rowenta.ch)

Pour pouvoir louer – en attendant de la vendre – la maison en Espagne héritée de mon père en 2014 (voir mon billet de blog du 25.09.2018), j’ai acheté cet été un aspirateur sans sac Rowenta RO3753EA (une marque du groupe SEB) dans une grande surface de L’Amposta. Après 2-3 heures d’utilisation, le filtre HEPA était complètement colmaté par les poussières fines et produisait un sifflement si fort que l’appareil était inutilisable. Je suis donc retourné au magasin pour en acheter un neuf – en me disant que ces aspirateurs « cycloniques » sans sac étaient décidément une belle sottise. A ma plus grande surprise – contrairement aux sacs des aspirateurs classiques – le filtre n’était pas disponible et on m’a renvoyé dans un commerce spécialisé de la ville voisine. Après quelques recherches sur Internet, j’ai trouvé la bonne pièce (filtre Moulinex/Rowenta ZR903501) sur Amazon ou eBay, mais une livraison en dehors de France métropolitaine n’était pas possible ou la commande ne me parviendrait jamais à temps. Lire la suite

Open access: booster l’innovation


(Source: émission #DataGueule mise en ligne le 17.09.2016 sur YouTube)
C’est ma sœur qui m’envoie le lien vers la vidéo de cette émission de vulgarisation #DataGueule consacrée au secteur très lucratif des publications scientifiques, pesant 7,6 milliards d’euros par an et dominé par une poignée d’éditeurs, dont le plus gros est Elsevier. Cette émission expose bien la mainmise de ces éditeurs sur les budgets publics de nos universités, les profits extraordinaires résultant de ces quasi monopoles et les avantages immenses de l’open access pour le développement de la recherche mondiale. Lire la suite