L’ONU condamnée à miner de la cryptomonnaie pour se financer

(Source: UNICEF, programme Game Chaingers pour aider les enfants de Syrie)

Les coupes états-uniennes dans les financements des programmes des Nations Unies semblent fonctionner comme un électrochoc… A en croire cet article de Développez.com, l’UNICEF (Fonds des Nations unies pour l’enfance) vient de lancer une action mondiale invitant les gamers à mettre la puissance de calcul de leurs cartes graphiques à sa disposition pour miner de l’ether pour le compte de l’enfance malheureuse…

Je dois l’avouer, tout ceci reste assez obscure pour moi, si ce n’est que le minage consomme une énergie folle (voir http://blogs.verts-vd.ch/marthaler/2017/2020-bitcoin-pourrait-consommer-autant-production-actuelle-delectricite/). Je crois cependant avoir compris l’essentiel: les gamers (700 millions dans le monde) sensibles au sort des enfants qui subissent la guerre réelle en Syrie mettent à disposition la puissance de calcul de leurs cartes graphiques (lesquelles valent parfois plus cher qu’un ordinateur!) pour faire tourner un logiciel de type dApp (conçu pour des calculs efficacement réalisés par une carte graphique) en acceptant d’offrir l’électricité consommée et l’usure de leur matériel. Selon le principe « les petits ruisseaux font les grandes rivières », l’UNICEF peut alors échanger ces ether contre des euros ou des dollars pour financer ses projets.

Lancée le 2 février 2018, l’opération qui court jusqu’au 31 mars 2018 aurait rapporté après deux semaines la somme de EUR 3’680.-. Cela ressemble franchement à un fiasco, sachant qu’il faut venir en aide à 9 millions d’enfants syriens… On se demande même si la somme qui sera finalement récoltée couvrira les coûts de la plateforme game chaingers et le marketing de l’opération…

Cependant, ne rien tenter aurait été pire!

PS: C’est un peu décevant, la dApp utilisée pour miner de l’ether ne tourne que sous Windows. Mais cela a une certaine logique, car les cartes graphiques n’ont de réel intérêt que pour les gamers et, comme les jeux sont essentiellement conçus pour tourner sous Windows, le public-cible a bien été identifié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *