IQOS: obsolescence programmée confirmée

(Source: https://www.youtube.com/watch?v=GgbdgejhNmg)

Aujourd’hui, j’ai rapporté l’appareil IQOS de ma femme, qui a décidé, il y a un peu plus d’un an de ne plus fumé du tabac, mais de le chauffer en utilisant un appareil IQOS de Philip Morris. La lame de chauffage s’était cassée. Verdict du point se service IQOS de la place de l’Europe à Lausanne: « ce modèle a plus de 2 ans et il n’y a plus de service« .Le responsable m’a spontanément proposé l’IQOS 3 avec plein d’améliorations à CHF 123.- (de mémoire, contre CHF 80.- pour l’IQOS 1). J’ai finalement opté pour l’IQOS 2 à CHF 99.-, car je n’avais pas envie de remplacer tous les chargeurs micro-USB 3, le nouveau modèle devant être chargé sur un port USB 3c.

Dans le cadre de la discussion que j’ai eue avec le vendeur qui a bien senti que j’étais excédé, j’ai aussi eu confirmation du fait que l’électronique était programmée pour limiter le nombre de recharges à 20 cartouches de tabac par jour durant 2 ans. Je n’avais malheureusement pas enclenché une caméra cachée. En France, l’obsolescence programmée est un délit pénalement répréhensible (voir HOP).

En somme, j’ai acheté un appareil dont on me dit qu’il n’est plus supporté. Et je me demande bien comment la garantie légale de 2 ans sur cet IQOS 2 sera concrètement fournie…

Qu’importe! J’ai trouvé sur Internet plein de solutions pour réparer mon IQOS 2. Il suffit d’avoir des baguettes chinoises (comme dans https://www.youtube.com/watch?v=GgbdgejhNmg) et de rechercher les pièces de rechange sur Internet (comme la barrette chauffante sur https://fr.dhgate.com/product/replacement-repair-accessories-golden-platinum/417244321.html).

On vit une époque formidable! D’un côté, des multinationales comme Philip Morris parviennent, grâce à l’électronique, à programmer l’obsolescence de leurs produits et à forcer 99,9% de leurs clients à passer à la caisse. De l’autre, des milliers de gens y trouvent une occasion de faire du business avec les pièces et le service que la multinationale refuse de fournir. En résumé, c’est ce que j’appellerais un développement pas tout à fait durable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *