L’économie verte devrait s’imposer le 25 septembre 2016

Fairphone_2(Depuis avril 2016, why! vend le Fairphone 2 dont on peut remplacer l’écran sans outil!)

Je me suis passablement engagé aux quatre coins de la Suisse romande pour soutenir l’initiative pour une Economie verte sur laquelle les Suisses se prononceront, le 25 septembre 2016. Du coup, j’ai un peu délaissé mon blog. D’autant que, parallèlement, les ventes d’ordinateurs durables why! et de Fairphone semblent avoir réellement décollé et que je n’ai pas chômé sur ce plan-là… Alors, à deux semaines de la votation, voici quelques arguments à opposer aux inepties diffusées à grands frais par EconomieSuisse contre ce texte. Lire la suite

Téléphone open hardware: do it yourself!

laser-cut-DIY-cellphones-by-david-mellis-designboom011

(source: diy-devices.com)

C’est en lisant un article sur la révolution de l’open source dans le dernier numéro du magazine moneta 2-2016 de la Banque Alternative Suisse (BAS) que j’ai découvert les plans de ce téléphone portable open hardware à fabriquer soi-même. Pour la frime, c’est quand même le top! « C’est quoi ce truc? » « C’est mon téléphone portable, je l’ai fabriqué ce week-end avec une branche morte de mon cerisier et quelques composants achetés sur Internet. » Pour moi, c’est raté, puisque je viens de m’acheter un Fairphone2 chez why!… Lire la suite

Fairphone2 et nouveau site why!

Fairphone2_sur_shop_why

(Source: whyopencomputing.ch)

Une étape importante est franchie pour why!… Un nouveau site web pour proposer de nouveaux produits, dont en particulier le Fairphone2, le smartphone « éthique » qui correspond entièrement à la philosophie de why! open computing. C’est vraiment l’antithèse de l’iPhone: on peut remplacer soi-même la batterie et même l’écran sans outil particulier (voir le test de ifixit qui lui a attribué une note de réparabilité de 10/10). A noter que les guides de réparation des ordinateurs why! étaient accessibles sur www.ifixit.com un an avant ceux de Fairphone… J’espère que cela permettra à notre start-up d’atteindre le seuil de rentabilité en 2016!

SOS Tactil: un réseau de réparateurs à la pointe

SOS_Tactil

(Source: SOS Tactil, La Boîte à Outils du Technicien en Electronique)

En conclusion de son article dans 24 Heures du 17.03.2016 consacré à la lutte contre l’obsolescence programmée, Alain Détraz écrivait: « Si les initiatives se développent, reste peut-être encore à les fédérer ». Son vœu a déjà été partiellement exaucé, puisque le jeune entrepreneur interviewé, Marc Schaefges, à qui le journaliste avait donné mon numéro de téléphone m’a appelé le jour-même. Dans la foulée de notre longue conversation, il m’a mis en contact avec Francis Delafoy, fondateur de SOS Tactil Academy, un centre de formation et de recherche, ainsi qu’un réseau de réparateurs dans le domaine des produits électroniques en France. Indirectement, nous nous connaissions déjà, puisque Marc Schaefges me signalait que c’est Francis Delafoy qui avait indiqué aux journalistes de l’émission Envoyé Spécial l’existence de La Bonne Combine en Suisse pour son documentaire du 31.12.2011 sur les arnaques pour la vente et le SAV d’électroménager. Le reportage est vieux, mais, malheureusement, toujours d’actualité…

SOS Tactil et le projet de Bonne Combine 2.0 partagent explicitement l’objectif de lutter contre l’obsolescence programmée et je suis persuadé que des synergies vont se développer rapidement. Par exemple, en créant pour le futur réseau d’ateliers de réparation Bonne Combine 2.0 en Suisse un centre de compétence pour réparer tout type de cartes électroniques (téléviseurs, appareils électroménagers, voire vélos électriques)…

Open hardware: réparer devient évident!

2016.03.17_24Heures

(Source: www.24heures.ch, article publié le 17.03.2016)

Frappé par les messages d’espoir du film « Demain » de Cyril Dion et Mélanie Laurent, la rédaction du quotidien 24 Heures a décidé de publier une série d’articles sur la manière dont ces nouveaux modèles se mettent en place chez nous. C’est le journaliste, Alain Détraz, qui a appris au jeune entrepreneur, Marc Schaefges, l’existence de mon projet de Bonne Combine 2.0. Et c’est son article qui m’a permis de découvrir le projet de réseau de réparateurs français SOS Tactil. Des contacts ont déjà eu lieu entre nous et je suis sûr qu’il devrait en résulter une accélération mutuelle de nos projets respectifs… Merci à Alain Détraz pour son rôle de passeur!

Voir le fac-similé du journal (pdf, 984 Ko).

Ressourcerie de Malley, une idée à pousser plus loin

IMG_20160120_ressourcerie

(photo prise le 20.01.2016 au Centre Intercommunal de gestion des Déchets à Malley)

Invité à commenter l’événement dans l’émission Intercités de la RTS, ce jeudi 21 janvier 2016, je suis allé, hier, voir à quoi ressemble la « Ressourcerie » mise en place par la Ville de Lausanne au CID de Malley (voir le communiqué de presse du 13.01.2016, pdf 162 Ko). L’initiative doit être saluée. Mais seuls les objets et appareils en bon état y sont recueillis et les habitants ne peuvent pas s’y servir. On devrait aller beaucoup plus loin et permettre aux gens de récupérer des appareils défectueux pour les réparer ou y prélever des pièces pour en réparer d’autres. J’en ai évidemment profité pour présenter aux auditeurs de La Première mon idée de Bonne Combine 2.0. Lire la suite

Désigner une pièce détachée

Eclaté_LL_Ariston

(Source: http://electrodocas.fr)

Vu l’intérêt suscité par mon billet de blog du 31.12.15 sur La Bonne Combine 2.0, j’ai décidé d’utiliser mon blog pour échanger sur les détails concrets du projet… Que ce soit pour produire une facture de réparation (descriptif), pour mettre en vente ou trouver une pièce de rechange neuve ou d’occasion, il faut un moyen univoque (aucune confusion ne doit être possible) pour la désigner. Le plus simple serait de disposer d’une vue éclatée (dessin technique) de la machine avec une numérotation de chaque pièce, comme dans l’exemple (partiel) ci-dessus correspondant à la cuve d’un lave-linge Ariston. Un projet en soi!… Lire la suite

Et si la concurrence parfaite était la solution?

Michele_Durand-Vallade

(RTS, La 1ère, Michèle Durand-Vallade, émission Mais où va-t-on?)

Suite à l’interview en direct du 28 juillet 2015 dans la série « Mais où va-t-on? », Michèle Durand-Vallade m’a donné une magnifique occasion de développer ma perception de l’open hardware comme ferment d’une troisième révolution industrielle, le 10 août 2015, sur les ondes de La Première de la Radio Télévision Suisse.

Un peu provocante, l’idée défendue est la suivante… Lire la suite