Ressourcerie de Malley, une idée à pousser plus loin

IMG_20160120_ressourcerie

(photo prise le 20.01.2016 au Centre Intercommunal de gestion des Déchets à Malley)

Invité à commenter l’événement dans l’émission Intercités de la RTS, ce jeudi 21 janvier 2016, je suis allé, hier, voir à quoi ressemble la « Ressourcerie » mise en place par la Ville de Lausanne au CID de Malley (voir le communiqué de presse du 13.01.2016, pdf 162 Ko). L’initiative doit être saluée. Mais seuls les objets et appareils en bon état y sont recueillis et les habitants ne peuvent pas s’y servir. On devrait aller beaucoup plus loin et permettre aux gens de récupérer des appareils défectueux pour les réparer ou y prélever des pièces pour en réparer d’autres. J’en ai évidemment profité pour présenter aux auditeurs de La Première mon idée de Bonne Combine 2.0. Lire la suite

Désigner une pièce détachée

Eclaté_LL_Ariston

(Source: http://electrodocas.fr)

Vu l’intérêt suscité par mon billet de blog du 31.12.15 sur La Bonne Combine 2.0, j’ai décidé d’utiliser mon blog pour échanger sur les détails concrets du projet… Que ce soit pour produire une facture de réparation (descriptif), pour mettre en vente ou trouver une pièce de rechange neuve ou d’occasion, il faut un moyen univoque (aucune confusion ne doit être possible) pour la désigner. Le plus simple serait de disposer d’une vue éclatée (dessin technique) de la machine avec une numérotation de chaque pièce, comme dans l’exemple (partiel) ci-dessus correspondant à la cuve d’un lave-linge Ariston. Un projet en soi!… Lire la suite

La Bonne Combine 2.0

FRC_La_Bonne_Combine_Christophe_Inaebnit_480x295

(La Bonne Combine, Christophe Inaebnit aux prises avec une perceuse-visseuse; source FRC)

Après 35 ans d’existence, et à l’heure où tout le monde parle de développement durable, l’atelier de réparations en tous genres La Bonne Combine est devenu un navire en perdition, pris entre les icebergs de la camelotisation, des prix discount et d’une réparabilité en chute libre. On serait tenté d’en conclure que la société du prêt-à-jeter a gagné et de déposer le bilan avant qu’il ne reste plus rien de cette belle aventure idéaliste et visiblement trop utopiste…

Pourtant, d’autres signaux semblent montrer que la réparation a le vent en poupe et qu’il est même possible de gagner de l’argent en faisant durer les appareils. C’est en particulier le cas de iFixit aux USA (et maintenant en Europe) qui offre une plate-forme collaborative pour diffuser des milliers de guides de réparation (18’000 à ce jour!), effectuer des tests de réparabilité et produire des vidéos de promotion de la réparation. Tout ceci étant offert gratuitement, ils se financent sur la vente d’outils et de pièces de rechange (y compris d’occasion!) à des prix compétitifs. Au vu de la qualité des infrastructures offertes gratuitement, on peut imaginer que ce business est rentable… Lire la suite

Écologie industrielle: un virage s’amorce

genie.ch

(Source: genie.ch, le réseau de l’écologie industrielle dans le canton de Genève)

Membre du comité de l’association Ecoparc, j’ai découvert, dans notre séance d’hier, la plate-forme genie.ch visant à favoriser l’écologie industrielle dans la région genevoise. Réutilisation des déchets ou des rejets de chaleur des uns par les autres, recyclage des matériaux de construction, organisation d’une mobilité durable à l’échelle d’une zone industrielle, etc. De vieilles idées qui font toujours recette. Tant mieux. Il y a d’autres espaces d’échanges ailleurs autour de ces défis, comme par exemple, en France et au Québec, l’association Palme. Les expériences des uns et des autres pourraient booster le développement de l’écologie industrielle…

Sale temps pour les mouches!

impact

(source: euforia.org)

J’avais accepté, ce samedi après-midi 15 novembre 2015, de jouer le rôle d’expert dans le cadre d’un programme Imp!act qui se déroulait à Lausanne. 36 jeunes, de 20 à 30 ans, y défendaient 7 projets concoctés en moins de 3 jours et susceptibles de rendre notre monde meilleur. Mais les attentats terroristes à Paris étaient dans toutes les têtes et le cœur n’y était pas vraiment… Sale temps pour les mouches! Lire la suite

Matériel libre et coopération au développement

Interpellation_Luc_recordon_15.4054

(Source: site de l’Assemblée fédérale suisse, interpellation 15.4054 de Luc Recordon)

Je voterai avec enthousiasme pour Luc Recordon, le 18 octobre prochain! Il partage en effet mes idées sur les logiciels libres (il a soutenu dès le départ why! open computing) et le matériel libre (en particulier lorsqu’il s’agit d’investissements publics). A l’appui de cette recommandation de vote, voici le texte très bien inspiré déposé le 25 septembre dernier au Conseil des États… Bonne lecture à vous et bonne chance à lui!

Financement collaboratif d’un projet open hardware: c’est parti!

bamboo_turbine-1438328794

(Source: éolienne en bois développée à l’EPFZ qui devrait être réalisée par le CEAS grâce au crowdfunding sur kisskissbankbank.com)

Alors ça, j’adore!! Le Centre écologique Albert Schweizer (CEAS) lance pour la première fois aujourd’hui une campagne de crowdfunding pour réunir le financement nécessaire à réaliser à Madagascar une éolienne en bois et bambou, développée par deux jeunes ingénieurs de l’École Polytechnique Fédérale de Zurich (EPFL). Les plans complets de l’engin seront publiés sous licence open hardware et n’importe quel bon bricoleur ou artisan, au Sud comme au Nord, devrait ainsi pouvoir réaliser une petite éolienne à un prix 3-4 fois inférieur à celles du commerce. Lire la suite

Et si la concurrence parfaite était la solution?

Michele_Durand-Vallade

(RTS, La 1ère, Michèle Durand-Vallade, émission Mais où va-t-on?)

Suite à l’interview en direct du 28 juillet 2015 dans la série « Mais où va-t-on? », Michèle Durand-Vallade m’a donné une magnifique occasion de développer ma perception de l’open hardware comme ferment d’une troisième révolution industrielle, le 10 août 2015, sur les ondes de La Première de la Radio Télévision Suisse.

Un peu provocante, l’idée défendue est la suivante… Lire la suite

Décroissance ou développement durable?

Michele_Durand-Vallade

(RTS, La 1ère, Michèle Durand-Vallade, émission Mais où va-t-on?)

Profitant de la torpeur estivale, Michèle Durand-Vallade a voulu traiter du sujet – plutôt subversif – de la décroissance et m’a invité pour une interview en direct, le 28 juillet 2015, sur les ondes de La Première de la Radio Télévision Suisse.

Une occasion de plus pour moi de redire à qu’il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain (ou l’économie avec le jus du gaspillage)… Lire la suite