Songhaï: l’Afrique relève la tête!

Centre_Songhai_photo_Pascale_Minet_DR

(RTS, Prise de Terre, photo Pascaline Minet – DR)

J’ai découvert la démarche de Songhaï dans l’émission Prise de Terre du 18.04.15 (écouter l’émission). Ce projet d’agro-écologie a été lancé il y a plus de 30 ans par le Frère Godfrey Nzamujo, prêtre dominicain, docteur en électronique, en microbiologie et en sciences de développement, au Bénin, pour développer, diffuser et transmettre des technologies pour l’Afrique. Élevage de poissons nourris par les vers élevés dans les fientes des poulets, recyclage des eaux usées à l’aide de jacinthes d’eau, production de biogaz à partir de paille et de déjections (y compris humaines), culture de légumes à l’ombre des palmiers à huile, fabrication semi-industrielle de jus de mangue pour l’exportation, etc. Et tout cela avec une approche bio et permaculture (pas de labour), en visant l’autonomie. Mais le but principal est de former des centaines de « fermiers songhaï » capables de générer sur leurs sols un surplus agricole leur permettant de dépasser l’agriculture de subsistance et de former à leur tour d’autres « entrepreneurs agricoles ». Autant d’individus qui n’iront pas grossir les bidonvilles des métropoles africaines et accroître la misère.

Le Projet de réplication du modèle Songhaï dans une quinzaine de pays africains avec le soutien du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) est lancé en 1993 et Songhaï est même promu Centre d’Excellence régional pour l’Afrique par les Nations-Unies en 2008.

J’ai rarement vu un projet qui intègre aussi bien les trois piliers du développement durable:

  • écologique (production bio dans une sorte d’écosystème artificiel),
  • économique (on forme des « entrepreneurs » capables de créer une plus-value et des échanges marchands)
  • et social (formation, partage, solidarité).

Alors j’adresse un immense coup de chapeau à Godfrey Nzamujo qui permet, selon ses propres termes, à l’Afrique de relever la tête!

« Demain, la décroissance? » Interview de Babylone sur Espace2

science-espace-20090415144210-362-gallery

(RTS, Espace2, Nancy Ypsilantis, émission Babylone)

À 20 ans, j’ai lu le rapport du Club de Rome, Nicholas Georgescu-Roegen (« Demain, la décroissance ») et adoré « Small is beautifull » de Ernst Friedrich Schumacher, avant de fonder l’atelier de réparation La Bonne Combine pour lutter contre le gaspillage contemporain. Alors, je suis très reconnaissant à l’émission Babylone du 26 janvier 2015 et à Sarah Dirren de m’avoir donné l’occasion de renouveler ma lecture de ces écrits « fondateurs », 35 ans plus tard. En réécoutant l’émission, je m’aperçois que je ne suis résolument pas un « catastrophiste » annonçant la fin du monde capitaliste, mais un « activiste » qui cherche à proposer des alternatives immédiatement praticables, sans attendre le « Grand Soir ». Comme les ordinateurs durables why! sous GNU/Linux…

Coopération au développement durable, open hardware et crowdfunding

Bike-290x290

(source: http://www.open-electronics.org)

La folie des hommes telle qu’elle s’exprime ces derniers mois en Ukraine, en Syrie, en Irak, dans la bande de Gaza, au Nigeria… me fait douter quant à l’avenir de l’Humanité. Pourtant, comme le dit la morale populaire, l’Homme est capable du pire comme du meilleur! Alors, je tente d’oublier l’actualité sordide pour m’intéresser à cette lame de fond de l’open hardware qui fait remonter à la surface des notions élémentaires comme:

  • ne pas réinventer la roue;
  • partager les savoirs et les expériences;
  • utiliser les plate-formes collaboratives pour créer une intelligence commune;
  • s’affranchir du pouvoir des multinationales qui tentent de s’approprier le savoir humain en brevetant tout et n’importe quoi;

Membre du conseil de Fondation du Centre écologique Albert Schweizer (CEAS), je tente de faire avancer ces idées proprement révolutionnaires. Lire la suite

Il existe aussi de bonnes nouvelles: la pauvreté des aînés régresse en Europe!

Facta_Media

(Source: factamedia.com, « Efficacité des dépenses publiques en France et en Europe: une analyse comparative »)

Facta Media est l’une de ces publications en ligne qui analyse factuellement les déclarations des politiciens et des dirigeants et fait mentir l’adage selon lequel « on fait dire aux chiffres ce que l’on veut ». Très intéressant. Voire trop intéressant, tant on peut se perdre à scruter les innombrables tableaux de chiffres…! Dans l’édition du 23 juillet 2014, mon attention a été retenue par cet article qui traite de l’efficacité des dépenses publiques et plus particulièrement sur ce tableau qui montre que l’exposition à la pauvreté chez les plus de 65 ans diminue en Europe depuis 2005. Lire la suite

Les Américains découvrent les vertus de la réparation

Pop-Up-Repair-logo

(source: http://www.popuprepair.com/)

Lorsque je regarde la photo de Mike et Sandra devant leur magasin de réparation à Brooklyn, je fais un voyage en arrière de 34 ans et j’ai l’impression de revoir la boutique de l’atelier de réparations en tous genres de La Bonne Combine, au Chemin des Croix-Rouges à Lausanne, en 1980! Le souci de protection de l’environnement et des ressources est bien le même. La demande pour des prestations accessibles à toutes les bourses n’a pas changé. Est-ce que rien n’aurait changé en un tiers de siècle? Lire la suite

L’informatique durable a besoin d’un coup de pouce!

W-25EU-face_detoure

(source: http://shop.whyopencomputing.ch/fr/portables-why/8-portable-why-w253eu.html)

Autant le dire d’emblée, ceci est un appel au secours… L’aventure des ordinateurs durables why! sous GNU/Linux avait très bien commencé. Plus d’une centaine d’articles de presse, d’émissions de radio et de télévision depuis le mois d’août 2013, majoritairement dans les médias alémaniques (ce qui n’était pas gagné d’avance!). Plus de 250 ordinateurs ont été vendus depuis lors et les clients sont enthousiastes, y compris ceux qui n’avaient jamais utilisé un système d’exploitation GNU/Linux (voir les commentaires des utilisateurs). Mais voilà aujourd’hui 15 jours que plus aucune commande n’a été passée! Alors, si vous croyez au projet d’une informatique durable, n’hésitez pas à faire connaître le projet why! autour de vous! Lire la suite

La 3e révolution industrielle sera aussi celle du capitalisme

Picture-16

(source: http://www.worldfinancialreview.com/?p=1547)

Il faut absolument que je trouve le temps de traduire cet article de Jeremy Rifkin en français, car je fais la même analyse de la manière dont notre société pourrait – et va probablement – effectuer une « sortie par le haut » en direction du développement durable.

En attendant, vous pouvez lire l’article original en anglais…

The Third Industrial Revolution: How the Internet, Green Electricity, and 3-D Printing are Ushering in a Sustainable Era of Distributed Capitalism Lire la suite

Obsolescence programmée: 11 astuces des fabricants

arte-pret-a-jeter

(Source: http://www.habitat-eco-responsable.fr/2011/02/pret-a-jeter-obsolescence-programmee/ à propos de l’émission Thema sur Arte)

Probablement que les fabricants ont poussé le bouchon un peu trop loin… Les articles et les émissions dénonçant leurs stratégies se multiplient, depuis quelques années. Récemment, le Journal du Net a réuni un petit florilège sur le sujet. Évidemment, les produits du secteur informatique y sont bien représentés… Lire la suite

Pour un label de réparabilité

(Source: http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/on-en-parle/)

Très fort, Xavier Bloch! L’animateur de l’émission « On en parle » sur La Première (RTS) a réussi à extraire quelques passages pertinents d’une interview de plus d’une heure enregistrée le 12 décembre 2013 chez why! open computing SA. Il faut dire que, après avoir pratiquement consacré une vie à la lutte contre le gaspillage et l’obsolescence programmée, j’ai décidément beaucoup à dire sur le sujet et il est difficile de m’arrêter… J’espère cependant avoir encore l’occasion de développer cette vieille idée d’un label de réparabilité pour permettre aux consomm’acteurs d’effectuer des choix éclairés et inciter les fabricants à proposer des produits plus durables. Lire la suite