Malley-Gare: des enjeux qui dépassent les tours

Illustration-Malley-Gare-Pageimage

(Source: malleydemain.ch)

Le 27 novembre 2016, les Prillérans se prononceront pour ou contre le plan de quartier (PQ) de Malley-Gare. Si j’ai participé au débat organisé dans la Grande Salle de Prilly (voir le compte-rendu dans « 24 Heures » du 05.11.2016), le jeudi 3 novembre 2016, c’est que je me sens particulièrement concerné. Étudiant en 1979, j’habitais dans une collocation à l’avenue du Chablais. En 1987, La Bonne Combine – atelier de réparation créé en 1980 à Lausanne – déménageait à la route de Renens 4 où elle se trouve toujours. Tout comme le bureau BIRD (Bureau d’Investigation sur le Recyclage et la Durabilité) que j’ai créé en 1993. Depuis 1999, j’habite à nouveau à Prilly (route des Flumeaux) et, après une dizaine d’années passées au Conseil d’État vaudois, j’ai fondé why! open computing SA qui propose des ordinateurs durables et qui est installée au 2e étage de l’immeuble de La Bonne Combine, juste en face des futures tours projetées à Malley… Convaincu depuis longtemps par l’énorme potentiel de ce secteur, je voterai oui à Malley-Gare, malgré les impacts visuels que je subirai dans mon cadre professionnel comme privé. Lire la suite

Une retraite de Conseiller d’État pour servir le développement durable

(Source: RTS, Mise au Point, 11.09.2016)
L’émission Mise au Point du 11.09.2016 aborde la question des rentes à vie payées en Suisse romande aux anciens Conseillers d’État, soit environ 120’000.- francs par an ou la moitié de la rémunération d’un Conseiller d’État en fonction. Je ne le savais pas au moment du tournage, mais je suis le seul à avoir accepté de répondre aux questions, hormis le libéral Claude Ruey qui commente le sujet en fin d’émission. Lire la suite

Matériel libre et coopération au développement

Interpellation_Luc_recordon_15.4054

(Source: site de l’Assemblée fédérale suisse, interpellation 15.4054 de Luc Recordon)

Je voterai avec enthousiasme pour Luc Recordon, le 18 octobre prochain! Il partage en effet mes idées sur les logiciels libres (il a soutenu dès le départ why! open computing) et le matériel libre (en particulier lorsqu’il s’agit d’investissements publics). A l’appui de cette recommandation de vote, voici le texte très bien inspiré déposé le 25 septembre dernier au Conseil des États… Bonne lecture à vous et bonne chance à lui!

Un engagement pour le développement durable qui ne s’arrêtera pas le 30 juin

(source: http://www.rts.ch/info/suisse/3429449-francois-marthaler-ne-se-representera-pas-en-2012.html)

Quel immense plaisir! En ce 1er avril mémorable, les Vaudoises et les Vaudois viennent de confirmer la représentation des Verts au sein du Gouvernement et la nouvelle majorité issue de l’élection complémentaire du 18 décembre 2011. Heureux d’avoir réussi à transmettre ainsi le flambeau à Béatrice Métraux, je m’approche sereinement de la fin de mon mandat. Mais pas de la fin de mon engagement pour le développement durable.

Un engagement qui commence à être reconnu. « Bilan vert du ministre le plus spécialisé dans le développement durable de toute l’histoire politique suisse », titre l’Illustré du 29.02.12. L’appréciation est certainement trop flatteuse. Pourtant, c’est bien la vision du développement durable qui me motive depuis 30 ans et qui continuera à me motiver au delà des presque neuf ans passés au Conseil d’Etat vaudois. Derrière le « slogan » se cache une autre manière d’aborder les questions politiques. Lire la suite

Paradoxalement, la situation politique n’a jamais été si favorable aux idées vertes

(Répartition des sièges au Grand Conseil vaudois pour la législature 2012-2017; source http://www.elections.vd.ch/)

En général, j’essaie de voir le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide. La perte de 5 sièges verts est bien sûr une grande déception pour moi qui n’ai vu les Verts que progresser depuis mon élection au Grand Conseil en 1998. Cependant, les conditions objectives n’ont jamais été aussi favorables pour que se concrétisent les idées vertes, en particulier sur les thématiques environnementales. Lire la suite

A nouveau, l’alliance des Verts et de la gauche s’impose!

Béatrice métraux à Bottens

(source: http://www.letemps.ch)

Elle n’est pas encore élue, mais elle semble confiante sur cette photo… Et elle avait raison! Son avance confortable de 5’000 voix au 1er tour de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat s’est encore accrue à près de 13’000 voix au 2e tour de ce dimanche 18 décembre 2011. Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. En 2003, lors de l’élection complémentaire pour la succession de Philippe Biéler, démissionnaire, les électrices et électeurs avaient clairement souhaité qu’un Vert remplace un Vert, malgré un jeu très ouvert avec les candidatures du libéral Jacques-André Haury et du popiste Josef Zisyadis. Aujourd’hui, l’électorat a considéré à 54% (contre 43%) qu’un UDC ne devait pas nécessairement succéder à un UDC. Lire la suite

Béatrice Métraux: une belle victoire d’étape

beatrice-metraux.jpeg

(source: http://www.24heures.ch/vaud-regions/)

Le logiciel Votelec – qui gère la saisie, le calcul et la publication des votations et élections cantonales – a parfaitement fonctionné en ce dimanche du 27 novembre 2011. Mais ce n’est bien évidemment pas l’information qui fera la une des journaux de demain! Non, la nouvelle importante c’est que l’alliance des Verts et de la gauche a convaincu le plus grand nombre, puisque Béatrice Métraux termine ce premier tour sur un score remarquable de 45%, contre 40% pour le candidat UDC et 10% pour Emmanuel Gétaz de Vaud Libre. Il s’agit maintenant de confirmer ce bon score au 2e tour le 18 décembre prochain. Le basculement de majorité au Conseil d’Etat est à portée de main et l’enjeu véritable consiste à renforcer la participation des électrices et électeurs – un sur trois au premier tour – pour fournir une légitimité démocratique solide à cette nouvelle donne. Lire la suite

L’alliance rose-verte répond aux attentes des électeurs

Savary-Recordon

(source: http://recordonsavary2011.ch/)

L’alliance rose-verte pour l’élection de Géraldine Savary (PS) et de Luc Recordon (Verts) au Conseil des Etats a convaincu une majorité claire de Vaudoises et Vaudois. Avec, respectivement, 55,62% et 50,95%, contre 44,33% pour Isabelle Moret (PLR) et 41,71% pour son colistier Guy Parmelin (UDC), le tandem rose-vert s’est imposé avec brio. Lire la suite

Elections fédérales du 23.10.11: pour l’écologie, des enjeux en cascades

candidats Verts

(source: http://www.verts-vd.ch/)

Dernier moment pour aller voter pour les élections fédérales (dimanche 23.10.11, midi). Pour les Verts et pour l’environnement, ces élections représentent une accumulation assez extraordinaire d’enjeux. Il s’agit tout d’abord de vérifier, à l’échelle fédérale, que les voix obtenues par les verts libéraux ne le seront pas au détriment des Verts mais des partis de droite. Ainsi, les thèmes environnementaux seront nettement renforcés aux chambres fédérales. Lire la suite

Une décision mûrement réfléchie

François Marthaler 09.12.2010

(source: Groupe parlementaire informatique durable, http://www.digitale-nachhaltigkeit.ch)

Après mûre réflexion, je renonce à briguer un 3e mandat

En juin 2012, j’aurai 8,5 ans au compteur en tant que Conseiller d’Etat et presque 15 ans en politique. Or, je n’ai jamais fait le même métier durant plus de 12 ans (La Bonne Combine de 1981 à 1992, BIRD de 1993 à 2003). En vérité, mon choix est fait depuis longtemps et, sans les appels du pied des Verts et des socialistes, j’aurais annoncé mon retrait en juin 2011. A 52 ans, je souhaite relever un nouveau défi sur les 10-15 ans qui viennent. Je suis persuadé que les Verts montreront qu’ils sont en mesure, sans moi, de conserver leur siège et même, je l’espère, avec leurs alliés naturels, de renverser la majorité au Conseil d’Etat. La désignation en Assemblée générale des Verts, jeudi 29 septembre 2011, de Béatrice Métraux pour la course à l’élection complémentaire au Conseil d’Etat confirme cette capacité et cette ambition. Lire la suite