Multinationales responsables: initiative ou contre-projet?

(Source: 24 Heures, rubrique Réflexions, 12.06.2019)

Dans la perspective du débat prévu le 13 juin 2019 au Conseil national pour savoir s’il fallait renoncer à un contre-projet à l’initiative « pour des multinationales responsables », le quotidien 24 Heures a bien voulu publier, le 12.062019, cette opinion rédigée en tant que membre dès l’origine du groupe Économie pour des entreprises responsables. Contrairement à ce que l’on pouvait craindre, le Conseil national a décidé par 109 voix contre 69 de maintenir son contre-projet à l’initiative pour des multinationales responsables. L’objet retourne maintenant au Conseil des États…

Lire la suite

Initiative pour les glaciers: 150’000 signatures en 1 mois?

(source: https://gletscher-initiative.ch/fr/).

Membre, dès l’origine, de l’association des grands-parents pour le climat, voilà plusieurs jours que je me promettais de promouvoir le texte de cette initiative pour les glaciers. C’est un publireportage paru dans le quotidien 24 Heures du 29.05.2019 qui m’a convaincu de l’urgence. Une publicité – joliment intitulée « Essai » – en faveur d’un monstre américain de 649 ch, consommant 14,8 litres aux 100 km, à propos duquel la « journaliste », Valérie Zermatten, ne pointe que deux défauts: « le volume du coffre et la garde au sol très basse » (voir PDF partiel de l’article 2019.05.29_24Heures_publireportage_Cadillac_CTS-V, PDF 1.1 MB). Je vous invite toutes et tous à télécharger la feuille de signature, à la faire signer, à opter pour un véhicule électrique, à gaz et/ou en auto-partage et à vous désabonner des médias privés qui promeuvent l’exact contraire de ce qu’ils font mine d’afficher dans leurs éditos concernant l’urgence climatique et la révolte des jeunes!

Multinationales responsables, une évidence!

(Source: Le Temps, rubrique Opinion, 10.01.2019)

Je n’ai pas hésité une seule seconde à soutenir l’initiative pour des multinationales responsables des actions de leurs filiales à l’étranger!

C’est donc tout naturellement que je répercute ici l’opinion de Franz Werro, expert du sujet, publiée dans le journal Le Temps du 10 janvier 2019. Lire la suite

Référendum d’initiative citoyenne: bonne idée pour la France?

(Source: usbeketrica.com, 21.12.2018)

Double national franco-suisse par mariage, je suis atterré de voir dans quelle situation de blocage la France se trouve, aux plans social, économique, diplomatique et politique. Depuis le début de la crise des gilets jaunes, j’ai acquis la conviction que la Ve République est cliniquement morte et devrait faire place à une VIe République intégrant une forte dose de représentation proportionnelle et des outils de démocratie directe. Voir émerger le RIC (référendum d’initiative citoyenne) comme l’ultime revendication des gilets jaunes me rassure. Mais est-ce la seule solution? Lire la suite

Initiative Monnaie pleine: un choix forcément irrationnel

(Source: http://www.initiative-monnaie-pleine.ch/)

Il est assez rare – même s’il est très souvent appelé à se prononcer – que le peuple suisse soit confronté à une question aussi essentielle et complexe que celle posée par l’initiative Monnaie pleine sur laquelle il devra trancher le 10 juin 2018. Se forger une opinion qui dépasse la question « pour ou contre les banques » ou « pour ou contre le capitalisme » exige de se documenter et de fournir un effort de compréhension franchement ardu… Lire la suite

Malley-Gare: des enjeux qui dépassent les tours

Illustration-Malley-Gare-Pageimage

(Source: malleydemain.ch)

Le 27 novembre 2016, les Prillérans se prononceront pour ou contre le plan de quartier (PQ) de Malley-Gare. Si j’ai participé au débat organisé dans la Grande Salle de Prilly (voir le compte-rendu dans « 24 Heures » du 05.11.2016), le jeudi 3 novembre 2016, c’est que je me sens particulièrement concerné. Étudiant en 1979, j’habitais dans une collocation à l’avenue du Chablais. En 1987, La Bonne Combine – atelier de réparation créé en 1980 à Lausanne – déménageait à la route de Renens 4 où elle se trouve toujours. Tout comme le bureau BIRD (Bureau d’Investigation sur le Recyclage et la Durabilité) que j’ai créé en 1993. Depuis 1999, j’habite à nouveau à Prilly (route des Flumeaux) et, après une dizaine d’années passées au Conseil d’État vaudois, j’ai fondé why! open computing SA qui propose des ordinateurs durables et qui est installée au 2e étage de l’immeuble de La Bonne Combine, juste en face des futures tours projetées à Malley… Convaincu depuis longtemps par l’énorme potentiel de ce secteur, je voterai oui à Malley-Gare, malgré les impacts visuels que je subirai dans mon cadre professionnel comme privé. Lire la suite

Une retraite de Conseiller d’État pour servir le développement durable

(Source: RTS, Mise au Point, 11.09.2016)
L’émission Mise au Point du 11.09.2016 aborde la question des rentes à vie payées en Suisse romande aux anciens Conseillers d’État, soit environ 120’000.- francs par an ou la moitié de la rémunération d’un Conseiller d’État en fonction. Je ne le savais pas au moment du tournage, mais je suis le seul à avoir accepté de répondre aux questions, hormis le libéral Claude Ruey qui commente le sujet en fin d’émission. Lire la suite

Matériel libre et coopération au développement

Interpellation_Luc_recordon_15.4054

(Source: site de l’Assemblée fédérale suisse, interpellation 15.4054 de Luc Recordon)

Je voterai avec enthousiasme pour Luc Recordon, le 18 octobre prochain! Il partage en effet mes idées sur les logiciels libres (il a soutenu dès le départ why! open computing) et le matériel libre (en particulier lorsqu’il s’agit d’investissements publics). A l’appui de cette recommandation de vote, voici le texte très bien inspiré déposé le 25 septembre dernier au Conseil des États… Bonne lecture à vous et bonne chance à lui!

Un engagement pour le développement durable qui ne s’arrêtera pas le 30 juin

(source: http://www.rts.ch/info/suisse/3429449-francois-marthaler-ne-se-representera-pas-en-2012.html)

Quel immense plaisir! En ce 1er avril mémorable, les Vaudoises et les Vaudois viennent de confirmer la représentation des Verts au sein du Gouvernement et la nouvelle majorité issue de l’élection complémentaire du 18 décembre 2011. Heureux d’avoir réussi à transmettre ainsi le flambeau à Béatrice Métraux, je m’approche sereinement de la fin de mon mandat. Mais pas de la fin de mon engagement pour le développement durable.

Un engagement qui commence à être reconnu. « Bilan vert du ministre le plus spécialisé dans le développement durable de toute l’histoire politique suisse », titre l’Illustré du 29.02.12. L’appréciation est certainement trop flatteuse. Pourtant, c’est bien la vision du développement durable qui me motive depuis 30 ans et qui continuera à me motiver au delà des presque neuf ans passés au Conseil d’Etat vaudois. Derrière le « slogan » se cache une autre manière d’aborder les questions politiques. Lire la suite

Paradoxalement, la situation politique n’a jamais été si favorable aux idées vertes

(Répartition des sièges au Grand Conseil vaudois pour la législature 2012-2017; source http://www.elections.vd.ch/)

En général, j’essaie de voir le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide. La perte de 5 sièges verts est bien sûr une grande déception pour moi qui n’ai vu les Verts que progresser depuis mon élection au Grand Conseil en 1998. Cependant, les conditions objectives n’ont jamais été aussi favorables pour que se concrétisent les idées vertes, en particulier sur les thématiques environnementales. Lire la suite