Pneus usagés: le point de la situation

(Source: TRS Tyre Recycling Solutions)

Récemment, mon ami Luc Recordon m’a demandé mon avis sur les technologies de recyclage des pneus usagés proposées par la start-up suisse TRS. L’occasion pour moi de faire le point sur ma connaissance du sujet lors du dépôt au Grand Conseil vaudois, en 1999, de mon « postulat concernant l’utilisation prioritaire des pneus rechapés pour les véhicules de l’État, premier tour de roue en direction du développement durable » (pdf, 404 ko). Le sujet reste d’actualité, même si j’ai l’impression de faire de l’archéologie…

Lire la suite

Micro5, la machine-outil qui ouvre la voie

asset-version-2b6eb2fcbf-DATA_ART_10459850.JPG

(Source: SIAMS, Salon des moyens de production microtechniques)

On pourrait penser au retour de Dark Vador. En réalité, il s’agit de la première machine-outil « open source » conçue dans l’Arc jurassien et qui pourrait bien révolutionner les modes de production dans le domaine de la micro-technique. On pourrait penser qu’il s’agit là d’une anecdote amusante. Je suis au contraire convaincu qu’elle préfigure une renaissance des compétences techniques de cette région qui dispose d’un savoir-faire industriel unique. Par souci d’honnêteté, je précise que je suis né à Neuchâtel, petit-fils d’un horloger prévôtois  et Jurassien de cœur… Cependant, l’essentiel n’est pas là… Lire la suite

Boulanger offre les plans 3D pour 200 pièces détachées

happy3d(Source: happy3d.fr by Boulanger)

Merci à Suren Erkman, le professeur d’écologie industrielle à l’Université de Lausanne, qui m’a signalé cet article « Electroménager : Boulanger lance les pièces détachées imprimables en 3D » paru le 2 juin 2016 sur www.industrie-techno.com. On y apprend que le distributeur français d’électroménager et d’électronique Boulanger (122 magasins, 8000 employés) offre en téléchargement depuis peu les plans 3D de plus de 200 pièces de rechange telles que boutons ou roulettes en plastique pour les articles vendus. L’objectif annoncé de cette « première mondiale » est de prolonger la durée de vie de nos appareils à moindre coût et au-delà de la disponibilité des pièces d’origine. Magnifique! On se met à rêver que l’exception devienne la règle!… Lire la suite

SOS Tactil: un réseau de réparateurs à la pointe

SOS_Tactil

(Source: SOS Tactil, La Boîte à Outils du Technicien en Electronique)

En conclusion de son article dans 24 Heures du 17.03.2016 consacré à la lutte contre l’obsolescence programmée, Alain Détraz écrivait: « Si les initiatives se développent, reste peut-être encore à les fédérer ». Son vœu a déjà été partiellement exaucé, puisque le jeune entrepreneur interviewé, Marc Schaefges, à qui le journaliste avait donné mon numéro de téléphone m’a appelé le jour-même. Dans la foulée de notre longue conversation, il m’a mis en contact avec Francis Delafoy, fondateur de SOS Tactil Academy, un centre de formation et de recherche, ainsi qu’un réseau de réparateurs dans le domaine des produits électroniques en France. Indirectement, nous nous connaissions déjà, puisque Marc Schaefges me signalait que c’est Francis Delafoy qui avait indiqué aux journalistes de l’émission Envoyé Spécial l’existence de La Bonne Combine en Suisse pour son documentaire du 31.12.2011 sur les arnaques pour la vente et le SAV d’électroménager. Le reportage est vieux, mais, malheureusement, toujours d’actualité…

SOS Tactil et le projet de Bonne Combine 2.0 partagent explicitement l’objectif de lutter contre l’obsolescence programmée et je suis persuadé que des synergies vont se développer rapidement. Par exemple, en créant pour le futur réseau d’ateliers de réparation Bonne Combine 2.0 en Suisse un centre de compétence pour réparer tout type de cartes électroniques (téléviseurs, appareils électroménagers, voire vélos électriques)…

Open hardware: réparer devient évident!

2016.03.17_24Heures

(Source: www.24heures.ch, article publié le 17.03.2016)

Frappé par les messages d’espoir du film « Demain » de Cyril Dion et Mélanie Laurent, la rédaction du quotidien 24 Heures a décidé de publier une série d’articles sur la manière dont ces nouveaux modèles se mettent en place chez nous. C’est le journaliste, Alain Détraz, qui a appris au jeune entrepreneur, Marc Schaefges, l’existence de mon projet de Bonne Combine 2.0. Et c’est son article qui m’a permis de découvrir le projet de réseau de réparateurs français SOS Tactil. Des contacts ont déjà eu lieu entre nous et je suis sûr qu’il devrait en résulter une accélération mutuelle de nos projets respectifs… Merci à Alain Détraz pour son rôle de passeur!

Voir le fac-similé du journal (pdf, 984 Ko).

Désigner une pièce détachée

Eclaté_LL_Ariston

(Source: http://electrodocas.fr)

Vu l’intérêt suscité par mon billet de blog du 31.12.15 sur La Bonne Combine 2.0, j’ai décidé d’utiliser mon blog pour échanger sur les détails concrets du projet… Que ce soit pour produire une facture de réparation (descriptif), pour mettre en vente ou trouver une pièce de rechange neuve ou d’occasion, il faut un moyen univoque (aucune confusion ne doit être possible) pour la désigner. Le plus simple serait de disposer d’une vue éclatée (dessin technique) de la machine avec une numérotation de chaque pièce, comme dans l’exemple (partiel) ci-dessus correspondant à la cuve d’un lave-linge Ariston. Un projet en soi!… Lire la suite

Matériel libre et coopération au développement

Interpellation_Luc_recordon_15.4054

(Source: site de l’Assemblée fédérale suisse, interpellation 15.4054 de Luc Recordon)

Je voterai avec enthousiasme pour Luc Recordon, le 18 octobre prochain! Il partage en effet mes idées sur les logiciels libres (il a soutenu dès le départ why! open computing) et le matériel libre (en particulier lorsqu’il s’agit d’investissements publics). A l’appui de cette recommandation de vote, voici le texte très bien inspiré déposé le 25 septembre dernier au Conseil des États… Bonne lecture à vous et bonne chance à lui!

Financement collaboratif, petits ruisseaux et grandes rivières

KisskissBankbank

(Source: www.kisskissbankbank.com/fabriquons-ensemble-une-eolienne-low-cost.)

Ce projet d’éolienne en bois open hardware expérimenté à Madagascar me motive énormément et je le suis, au quotidien, avec la plus grande attention… Alors que de plus en plus de petites associations souffrent d’une difficulté croissante pour obtenir des financements privés, le financement collaboratif (ou crowdfunding) ouvre d’intéressantes perspectives et marque un changement fondamental pour la générosité publique… Lire la suite

Financement collaboratif d’un projet open hardware: c’est parti!

bamboo_turbine-1438328794

(Source: éolienne en bois développée à l’EPFZ qui devrait être réalisée par le CEAS grâce au crowdfunding sur kisskissbankbank.com)

Alors ça, j’adore!! Le Centre écologique Albert Schweizer (CEAS) lance pour la première fois aujourd’hui une campagne de crowdfunding pour réunir le financement nécessaire à réaliser à Madagascar une éolienne en bois et bambou, développée par deux jeunes ingénieurs de l’École Polytechnique Fédérale de Zurich (EPFL). Les plans complets de l’engin seront publiés sous licence open hardware et n’importe quel bon bricoleur ou artisan, au Sud comme au Nord, devrait ainsi pouvoir réaliser une petite éolienne à un prix 3-4 fois inférieur à celles du commerce. Lire la suite