Transparence, pas pour la droite?

Le Grand Conseil vaudois votait cet après-midi sur la motion « Montangero » déposée le 25 septembre 2007, voulant modifier la loi sur le financement des partis politiques, en explicitant et limitant ces dépenses et financements. Le but de la proposition socialiste est d’atteindre une transparence politique.

Le projet de loi est refusé, le contre-projet accepté. Après avoir déclaré explicitement soutenir le contre-projet, la droite revient sur ses pas et décide de refuser en bloc chaque article de ce contre-projet.

Mais de qui se moque-t-on ? Malgré le fait que la transparence du financement ne favorise pas la droite, est-ce une raison pour bloquer les processus démocratiques ? Mécontente de l’acceptation du contre-projet, la droite la freine et rallonge ainsi les procédures. Elle ne respecte pas les décisions prises par la majorité des députés !