Comparaison internationale du congé parental

On parle régulièrement de la possibilité d’introduire en Suisse un congé parental, mais où en sont les pays qui nous entourent ?

congé_parental

Il s’agit dans un premier temps de différencier congé maternité, paternité et parental. Le congé maternité est présent dans la grande majorité des pays, en revanche, les congés paternités et parentaux sont plus rares, en même inexistant au niveau légal en Suisse. Mai regardons de plus près les spécificités du congé parental.

Le congé parental

La spécificité du congé parental est qu’il est pour la mère et pour le père, et la répartition est dans ce cas plus ou moins libre. Le graphique suivant présente le nombre total de semaines de congé parental dans différents pays de l’OCDE (1).

conge_parental_monde

Congé parental dans différents pays de l’OCDE | CC-BY-SA Réutilisable librement avec lien vers ce billet

Dans l’analyse des graphiques ci-dessous, congé payé et non-payé sont différenciés pour permettre la comparaison. En effet, certains pays propose de très long congés, mais non rémunérés, alors que dans d’autre, les congés sont courts mais rémunérés.

maternite1

Congé maternité dans différents pays de l’OCDE | CC-BY-SA Réutilisable librement avec lien vers ce billet

On remarque ici que si la Suisse offre une durée du congé maternité faible comparé aux autres pays, 14 semaines, en revanche, elle le rémunère à 80%. Cela reste malgré tout faible en comparaison internationale, d’autant plus que la Suisse n’a ni congé paternité ou parental légal. Si certains pays semble offrir de faibles congés maternités, c’est parfois car elle offre un congé parental en lieu et place du congé maternité, comme la Suède par exemple qui apparaît à 0 semaine dans le graphique suivant. La comparaison des congés payés nous offre ainsi une source de comparaison internationale plus juste en comptant le nombre de semaines de congé maternité payées a 100%. La Suisse se classe ici 21e.

CC-BY-SA Réutilisable librement avec lien vers ce billet

Congé maternité (congé payé uniquement) | CC-BY-SA Réutilisable librement avec lien vers ce billet

Si l’on veut comparer de manière correcte ces données internationales, on peut ainsi combiner les données concernant les congés parentaux et maternité/paternité.

Ce dernier graphique permet de visualiser l’ensemble des congés possibles pour une mère. Que ce soit dans le cadre du congé maternité ou du congé parental, qu’ils soient payés ou non. On remarque ainsi que certains pays permettent aux mères de prendre de très longs congés. La République tchèque offre ainsi 120,7 semaines, l’Hongrie 114,8 et la Finlande 115,9, mais dont environ un tiers est rémunéré à 100%. D’autres pays comme la Suède offrent des congés moins longs, mais plus fortement payés (60 semaines rémunérées à 80%). L’Estonie est en tête du classement en offrant aux mères 82 semaines rémunérées à 100%, soit un an et demie.

graph1

Total du congé pour les mères | CC-BY-SA Réutilisable librement avec lien vers ce billet

Des données à relativiser

D’autres facteurs peuvent en outre influencer et relativiser ce classement. Dans certains pays, les mères sont par exemple assurées de retrouver leur emploi à la suite d’un congé maternité prolongé, comme en Finlande par exemple, ce qui permet de relativiser une durée de congé plus courte.

Il faut également prendre en compte le fait que l’accès au congé maternité, paternité ou parental est soumis à des exigences selon le taux d’activité professionnelle. En effet, les personnes ne travaillant pas peuvent très rarement bénéficier d’une rémunération pour un congé parental.

Enfin, le fait qu’un congé maternité, paternité ou parental ne soit pas instauré par une loi ne signifie pas qu’il n’en existe pas. En revanche, ces derniers seront accordés au bon vouloir des employeurs (voir la situation en Suisse ci-dessous)

La situation actuelle en Suisse

Le congé maternité existe en Suisse depuis 2005. Les mère salariées ont ainsi droit à un congé de 14 semaines rémunérées à 80% du revenu moyen de l’activité réalisée avant l’accouchement, et maximum 196 francs par jour (2). Des congé plus grands ou plus rémunérés sont possibles, mais laissés au bon vouloir de l’employeur.

Aucune législation n’existe cependant au niveau fédéral pour les congés parental et paternité, mais certaines entreprises en offrent néanmoins. A titre d’exemple, l’Etat de Vaud offre un congé paternité de 5 jours ouvrables et la ville de Lausanne, l’employeur le plus généreux au niveau suisse offre 21 jours de congé paternité (3), ce qui reste extrêmement faible.

La Suisse, mauvais élève ?

S’il est effectivement difficile d’établir un réel classement des pays, comme explicité précédemment, il est clair que la Suisse se classe dans les mauvais élèves, et cela à plusieurs niveaux. De par la durée courte du congé maternité, la non garantie de l’emploi si une mère souhaite le prolonger et l’absence de congés parental ou paternité légaux, la Suisse n’en fait clairement pas assez et le manque de volonté politique dans ce domaine est flagrant.

En découvrir plus dans l’article à paraître bientôt : « Vers un congé parental en Suisse ?« 

Note :
(1) Base de données de l’OCDE sur la famille, 2014 (retour au texte)

(2) Portail web de la Confédération : Congé et allocation de maternité (retour au texte)

(3) Site de la ville de Lausanne (retour au texte)

Laisser un commentaire