Feldheim, le village bioénergétique

Lien

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/e262a402-6451-11e4-8073-f0fefc2ac70d/Feldheim_le_village_bio%C3%A9nerg%C3%A9tique

http://self-sustaining-communities.eu/de/communities/bioenergiedorf-feldheim-d

http://self-sustaining-communities.eu/de/communities/bioenergiedorf-feldheim-d

Les habitants de Feldheim, en ex-RDA, produisent plus de courant qu’ils n’en consomment et disposent de leur propre réseau énergétique. Grâce au bas prix de l’électricité, le village connaît le plein-emploi et l’érosion démographique a pris fin.

Nathalie Versieux/Le Temps

Pourquoi faut-il dire NON au Gripen !

Lien

Voici un article de Christian van Singer expliquant pourquoi il faut voter NON à l’achat de nouveaux avions de combat Gripen :

http://christianvansinger.blog.24heures.ch/archive/2014/03/19/pour-ou-contre-un-cadeau-de-10-milliards-a-l-industrie-milit-855481.html

20140430-121415.jpg

Pour la protection du Lavaux

La région du Lavaux est inscrite depuis 2007 au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Cela prouve la qualité exceptionnelle de ses paysages qu’il faut à tout prix protéger. Les habitants du canton de Vaud votent le 18 mai 2014 sur l’initiative «Sauvez Lavaux» et sur le contre-projet du parlement, deux projets ayant pour objectif la protection de ces vignobles en terrasses.

Lavaux

Lire la suite

Non à l’initiative contre les pédophiles

Lien

Voici un excellent article de Jacques-André Haury expliquant pourquoi l’initiative de la marche blanche « Pour que les pédophiles ne travaillent plus avec des enfants » va dans la mauvaise direction :

http://agora.eerv.ch/2014/04/21/initiative-contre-les-pedophiles-un-chretien-devrait-dire-non/

Je vous invite ainsi à voter NON à ce projet.

Pour plus d’informations voir http://nein-paedophilie-initiative.ch/

Photojournalisme et sociologie visuelle : Une affaire de contraintes sémiotiques

Première couverture de Robert Capa dans "Life" (1938)

Première couverture de Robert Capa dans « Life » (1938)

Durant les années 1930, les Etats-Unis sont traversés par de grandes réformes sociales. Les photographes utilisent à cette époque énormément d’images dénonçant les dysfonctionnements et la corruption (comme Robert Capa en Chine, voir ci-contre). Ces images étaient vues par un très large public. On distingue alors la sociologie visuelle – même si le terme n’existe pas encore à ce moment-là – par le lieu de ses publications. Les travaux de sociologie visuelle paraissaient dans des revues académiques, notamment dans l’American Journal of Sociology, qui a comporté des illustrations durant une certaine période (cf. Rupture entre sociologie et image), tandis que le photojournalisme se concentre dans des magazines quotidiens ou hebdomadaires comme « Life », dans lequel publiait Robert Capa, ou encore « Look ». Aujourd’hui, le magazine « Life » possède un recensement de plusieurs dizaines de milliers de photographies ayant été publiées depuis les années 1750 et disponible depuis sur Internet : http://images.google.com/hosted/life.

Lire la suite