Que devient la Fondation Strasser-Anex ?

Une vue du château d'Aigle

Une vue du château d’Aigle

Il y a 30 ans − mais qui s’en souvient ? − la création d’une Fondation Strasser-Anex « qui se verrait attribuer pour mission de réunir des souvenirs historiques du Grand-District (peintures, huiles, gravures) » figurait à l’ordre du jour de la réunion de printemps des syndics des deux districts de l’Est vaudois (Aigle et Pays-d’Enhaut). Il était alors question de doter cette fondation d’un capital de 200 000 francs à la mort de son créateur, l’antiquaire Fred Strasser établi au 25, Grand-Rue à Genève, mais Chablaisien de coeur.

Galerie Grand-Rue à Genève

Galerie Grand-Rue à Genève

Le magasin Strasser, à la Rue du Cropt, à Bex vers la fin des années 1890.

Le magasin Strasser, à la Rue du Cropt, à Bex vers la fin des années 1890.

La rue du Cropt, en 2015

La rue du Cropt, en 2015

Suite à la fermeture du Musée historique du Chablais situé sur la Place du Marché de Bex, la Fondation Strasser-Anex avait provisoirement trouvé refuge dans un café de la place. Depuis, rien de nouveau mis à part quelques changements au sein de la Fondation : l’architecte et municipal socialiste Pierre Dubois a fait son entrée au sein du conseil en novembre 2013 et les statuts ont été légèrement modifiés. L’article 2 mentionne en effet :

« Le siège de la Fondation est à Bex. Sa durée est indéterminée. (Les locaux nécessaires sont mis à la disposition par la Commune de Bex), dans la mesure du possible

Article 2 des statuts

Article 2 des statuts

Pour l’instant le possible n’est pas encore réalisé, mais la vente de quelques œuvres du fonds Strasser permettra peut-être de soulager le budget culturel de la Commune de Bex…

Vente Strasser

Vente Strasser

Le vœux de Fred Strasser serait ainsi exaucé.

Fred Strasser

Fred Strasser