Bex. Le parti Avançons recule.

Jusqu’au soir du 28 février, le parti Avançons jouissait d’une image positive, positive comme la communication qu’il souhaite développer. L’annonce de son alliance avec le PLR et l’UDC pour contrer le PS au 2ème tour de l’élection à la municipalité laisse penser que ce parti a renoncé à « mener une politique indépendante et hors des querelles partisanes ».

Première tentative de l'UDC

L’UDC ne voulait pas d’un virage à gauche

Malgré leurs bons résultats, les membres d’Avançons n’ont pas eu le courage de poursuivre selon leur ligne. S’allier à l’UDC n’a rien d’anodin, surtout dans le contexte actuel. S’acoquiner au PLR, qui a choisi un scientologue comme chef de campagne et propose la candidature d’un agent immobilier à la municipalité, ne vaut guère mieux. Avec ses manœuvres, le parti Avançons risque bien de reculer dans l’estime des Bellerins.

La droite se fait compacte

La droite compactée s’aligne sur les directives de l’UDC – grisaille et uniformité sont au rendez-vous !

« Assurer, comme vous le souhaitez, une représentation équitable » Vraiment ?

En s’appuyant sur les résultats de l’élection au Conseil communal, la droite compactée veut « respecter la volonté populaire » et revendique cinq sièges à la municipalité, laissant deux sièges au PS et un siège gris supplémentaire dont on ne comprend pas bien la signification… S’agit-il du 8ème municipal qui œuvre dans l’ombre ?

Des graphiques orientés

Des graphiques orientés

Or pour respecter cette même « volonté populaire », il faudrait tenir compte également de la répartition hommes / femmes. Ce que la droite compactée ignore totalement en proposant 5 hommes sur 5 candidats à la municipalité.

Répartition hommes / femmes selon la volonté populaire

Répartition hommes / femmes selon la volonté populaire (élection au Conseil communal)

Répartition hommes / femmes proposé par les socialistes

Répartition des candidats hommes / femmes proposés par les socialistes à la Municipalité

Répartition des candidats hommes / femmes proposés par la droite compactée à la municipalité

La proposition de la droite compactée, qui vise peut-être à protéger « nos femmes et nos filles », est digne de l’UDC, mais surprend de la part du parti Avançons qui place tout de même deux femmes de plus qu’il y a cinq ans au Conseil communal, comme en témoignent les résultats de l’élection du 28 février 2016 :

2011

2106

Différence

AVC – Hommes

8

7

-1

AVC – Femmes

4

6

+2

OUV – Hommes

2

1

-1

OUV – Femmes

3

4

+1

PLR – Hommes

8

9

+1

PLR – Femmes

5

5

0

SOC – Hommes

12

10

-2

SOC – Femmes

7

7

0

UDC – Hommes

7

8

+1

UDC – Femmes

4

3

-1

Total

60

60

0

AVC: Avançons, OUV: Ouverture; PLR: Les Libéraux Radicaux; SOC: socialiste: UDC: Union démocratique du centre

Ce n’est donc pas cette année que les femmes de droite accéderont à la municipalité !

Pas de place à la municipalité

Pas de place à la municipalité