Franc-maçonnerie et scientologie s’invitent dans la campagne PLR bellerine

La page Facebook du PLR bellerin annonçait le deuxième café-débat « sur des thèmes chers à notre commune: les arts et la mobilité ». Pour en débattre, Claude Oreiller, Vénérable de la juste et parfaite Loge Progrès et Vérité à l’Orient de Bex (*), et Francis Reusser, cinéaste.

Arts et mobilité : deux thèmes chers aux Bellerins... selon le PLR !

Arts et mobilité : deux thèmes chers aux Bellerins… selon le PLR !

Un débat curieusement animé non pas par le président local, mais par un adepte de l’église de scientologie. A quand le prochain café-débat sur les sectes dans le Chablais ?

(*) Deux cent cinquante ans de franc-maçonnerie à Bex. Cabédita, 2014.

La nouvelle municipalité de Bex siégera-t-elle sur la Place du Marché ?

S’agit-il d’une simple coïncidence ou d’un coup monté ? Parmi les candidats à l’élection de la municipalité de Bex – cuvée 2016-2021 – on trouve 4 candidats qui ont pignon sur rue autour de la Place du Marché. Parmi eux deux architectes, un agent d’affaires immobilières et un agent d’assurance.

Les Bellerins se souviennent sans doute des excellents articles publiés le 11 mars 2011 et le 18 novembre 2011 par le magazine Vigousse dans lesquels les conflits d’intérêts d’un certain municipal-architecte étaient largement évoqués. Mais qu’importe, il rempile ! Pire, la municipalité pourrait se composer de deux architectes et d’un agent immobilier, voire deux si l’UDC Christoph ROESLER, associé-gérant de TITACO Sàrl,« société qui a pour but toutes opérations en matière immobilière notamment gérance, administration, location, achat, vente, construction et rénovation de tout immeuble en Suisse ou à l’étranger (!) », venait à être élu.

Les conflits d’intérêts au cœur de La Cité du Sel ont un bel avenir !

Vigousse - 11 mars 2011

Vigousse – 11 mars 2011

Vigousse - 18 novembre 2011

Vigousse – 18 novembre 2011

Sandrine MOESCHING-HUBERT - 3 carrés architecture - PLR - 47 ans -  rue Centrale 17

Sandrine MOESCHING-HUBERT – 3 carrés architecture – PLR – 47 ans – rue Centrale 17

Pierre DUBOIS - DTA architecture SA - PS - 62 ans - rue Centrale 16

Pierre DUBOIS – DTA architecture SA – PS – 62 ans – rue Centrale 16

Emmanuel CAPANCIONI - EGICA SA - PLR [45 ans]

Emmanuel CAPANCIONI – EGICA SA – PLR – 45 ans – rue Centrale 20

Jean-François COSSETTO - Vaudoise Assurances - Avançons - 56 ans - ruelle du Marché 5

Jean-François COSSETTO – Vaudoise Assurances – Avançons – 56 ans – ruelle du Marché 5

Que devient la Fondation Strasser-Anex ?

Une vue du château d'Aigle

Une vue du château d’Aigle

Il y a 30 ans − mais qui s’en souvient ? − la création d’une Fondation Strasser-Anex « qui se verrait attribuer pour mission de réunir des souvenirs historiques du Grand-District (peintures, huiles, gravures) » figurait à l’ordre du jour de la réunion de printemps des syndics des deux districts de l’Est vaudois (Aigle et Pays-d’Enhaut). Il était alors question de doter cette fondation d’un capital de 200 000 francs à la mort de son créateur, l’antiquaire Fred Strasser établi au 25, Grand-Rue à Genève, mais Chablaisien de coeur.

Galerie Grand-Rue à Genève

Galerie Grand-Rue à Genève

Le magasin Strasser, à la Rue du Cropt, à Bex vers la fin des années 1890.

Le magasin Strasser, à la Rue du Cropt, à Bex vers la fin des années 1890.

La rue du Cropt, en 2015

La rue du Cropt, en 2015

Suite à la fermeture du Musée historique du Chablais situé sur la Place du Marché de Bex, la Fondation Strasser-Anex avait provisoirement trouvé refuge dans un café de la place. Depuis, rien de nouveau mis à part quelques changements au sein de la Fondation : l’architecte et municipal socialiste Pierre Dubois a fait son entrée au sein du conseil en novembre 2013 et les statuts ont été légèrement modifiés. L’article 2 mentionne en effet :

« Le siège de la Fondation est à Bex. Sa durée est indéterminée. (Les locaux nécessaires sont mis à la disposition par la Commune de Bex), dans la mesure du possible

Article 2 des statuts

Article 2 des statuts

Pour l’instant le possible n’est pas encore réalisé, mais la vente de quelques œuvres du fonds Strasser permettra peut-être de soulager le budget culturel de la Commune de Bex…

Vente Strasser

Vente Strasser

Le vœux de Fred Strasser serait ainsi exaucé.

Fred Strasser

Fred Strasser

Deux artistes du Chablais vaudois à l’honneur

Par un heureux hasard du calendrier, deux artistes peintres du Chablais vaudois étaient à l’honneur en ce début d’automne.

Le mardi 6 octobre 2015, vernissage à la Galerie de l’Univers à Lausanne de la première monographie sur Auguste Veillon, peintre né à Bex (VD) en 1834 et décédé à Genève en 1890.

« Auguste Veillon : des Barques du Léman aux Felouques du Nil », de Marie-Hélène Miauton et Marie Rochel, retrace l’œuvre de ce peintre talentueux et prolifique au travers d’un superbe ouvrage paru aux Editions Favre.

Auguste Veillon « Des barques du Léman aux felouques du Nil »

« Auguste Veillon. Des barques du Léman aux felouques du Nil »

Le jeudi 8 octobre 2015, vernissage au Musée Alexis Forel à Morges de l’exposition consacrée aux treize portraits à l’eau forte de compositeurs célèbres réalisés par Marcel Amiguet (1891-1958) et publiés à Paris en 1928.

Le professeur Philippe Junod en compagnie d'Yvan Schwab, directeur du Musée Alexis Forel, lors du vernissage de l'exposition « Visages »

Le professeur Philippe Junod en compagnie d’Yvan Schwab, directeur du Musée Alexis Forel, lors du vernissage de l’exposition « Visages »

Les « Visages » de Marcel Amiguet, présentés pour la première fois au public

Les « Visages » de Marcel Amiguet, présentés pour la première fois au public

Une exposition réalisée à l’initiative du professeur Philippe Junod, petit-neveu de Marcel Amiguet et auteur d’un ouvrage fort complet sur cet artiste originaire d’Ollon (VD).

«Marcel Amiguet, peintre, mélomane et aventurier »

« Marcel Amiguet, peintre, mélomane et aventurier »

Pour en savoir plus :

  • Musée Alexis Forel à Morges
  • Auguste Veillon. Des barques du Léman aux felouques du Nil, Marie-Hélène Miauton et Marie Rochel, Editions Favre, 2015
  • Marcel Amiguet, peintre, mélomane et aventurier, Philippe Junod, Infolio, 2013
  • RTS – Les nouveaux horizons, émission consacrée à Marcel Amiguet, 2013
  • Peintres du Chablais (1850-1950), exposition du Musée historique du Chablais à Bex en 1999.
  • Un peintre originaire de Bex: Louis-Auguste Veillon, Paul Barbey, RHMB, 1995
  • Généalogie de la famille Veillon, Jean-Charles Biaudet, Almanach généalogique de la Suisse, 1951.

De retour de l’Expo de Milan, le directeur de la Saline de Bex SA quitte l’univers sel

La nouvelle ne semble pas encore avoir traversé la Sarine, mais selon une information des Salines Suisses, le directeur « Urs Hofmeier a pris officiellement congé de Monsieur Julien Hoefliger, responsable Business Unit spécialités. Ce dernier avait déjà soutenu la fusion avec enthousiasme et conviction lorsqu’il était directeur de Saline de Bex SA, puis membre de la direction des Salines Suisse, et il a contribué pour une très grande part au succès de ce projet porteur d’avenir. Nous lui adressons tous nos voeux pour le futur. »

Pour quelles raisons le directeur de la Saline de Bex a-t-il quitté son poste après 5 ans ? Le communiqué ne le dit pas. Affaire à suivre…

Après avoir mis son dernier grain de sel à Milan, Julien Hoefliger quitte l'univers sel

Après avoir mis son dernier grain de sel à Milan, Julien Hoefliger quitte l’univers sel

 

La Saline de Bex s’offre un partenaire de poids pour la Chine

Il y a 15 ans, le sel de Bex séduisait New-York et Tokyo grâce au « design typiquement helvétique des nouvelles boîtes de sel de table aux herbes des Alpes ». L’UDC Pierre-François Veillon, alors président de la défunte Société vaudoise des mines et salines, brandissait du reste le lot de salières « comme une arme miracle ».

Le sel de Bex a séduit New York et Tokyo

Le sel de Bex a séduit New York et Tokyo

En 2001, à la question du journaliste « Avant votre arrivée ont été lancés les sels de table aux herbes et les marchés étrangers semblaient prometteurs. Où en est-on aujourd’hui ? », Bruno Kemm, fraîchement nommé à la direction de la société des Mines et Salines, répondait: « Le produit n’a pas répondu aux attentes, ce qui est peu étonnant. L’expérience apprend que 80% des nouveaux produits sont des « flops » , malgré les connaissances actuelles en terme de marketing ».

Rebelote en 2007, avec l’apparition du sel des Alpes et sa gamme Welness. « Nous lançons ces produits cette semaine. A terme, on les trouvera chez Globus, Manor, dans les centres de bien-être et de beauté, ainsi que des hôtels de luxe. Le marché étranger commencera à être exploré dès le milieu de l’an prochain », déclarait la responsable de la nouvelle gamme de l’époque.

Pour avoir une bonne mine

Pour avoir une bonne mine

Déçus par les Nippons, les dirigeants de la Saline de Bex partent aujourd’hui à l’assaut de la Chine, comme le relate un article paru dans Le Matin du 31 juillet 2015. Un article sans doute inspiré de celui de la Sonntags Zeitung du 19 juillet qui titrait : « Schweizer Salz in chinesischen Suppen ».

La Chine craque pour notre sel

La Chine craque pour notre sel

Ainsi, une première cargaison de sel fin et de sel aux herbes bio est partie pour l’Asie afin de tester le marché local. La « pureté originelle de l’or blanc » et la « réputation sans faille » du produit devraient convaincre les Chinois, « qui ont une grande méfiance pour leurs produits locaux ». On les comprend, mais ils ne sont pas les seuls…

Notre passion...

Notre passion…

Le Matin ne reprend par contre pas les commentaires relatifs à la suppression du monopole du sel, férocement défendu par les cantons suisse. Ce qui a le dont d’agacer Globus, Coop et Migros qui souhaiteraient importer plus de sel étranger. Mais les consignes sont très strictes puisqu’ « Aucun permis d’importation n’est délivré pour les sels disponibles dans l’assortiment des Salines Suisses ». Voila qui restreint considérablement les possibilités d’échanges commerciaux…

Reste à savoir si les Vaudois, désormais sous tutelle bâloise, pourront mettre la Chine au pas. Notre sel « haut de gamme » demande 4 fois plus de ressources pour être extrait des profondeurs de la terre : ici on produit 35’000 tonnes de sel par année avec 40 employés, là-bas il n’en faut que 160 pour produire 565’000 tonnes !

Références:

  • La Presse Riviera-Chablais, 11-10-2000
  • Le Nouvelliste, 05-10-2007
  • Tribune de Genève, 02-03-2015
  • Basler Zeitung, 15-05-2015
  • Sonnatags Zeitung, 18-06-2015
  • Le Matin, 30-07-2015

Les Verts du Chablais remettent le couvert

Le Café-écolo du 28 mai 2015 mettra en dialogue la coprésidente des Verts suisses et Conseillère nationale vaudoise, avec Céline Jurik responsable des Paniers de l’Abeille et Lionel Favre, maraîcher bio à Riddes.

La Suisse importe près de la moitié des denrées alimentaires qu’elle consomme. Du coup, nous trouvons sur nos étals des aliments issus de la production industrielle de masse dont les méthodes peuvent s’avérer très problématiques pour l’environnement. De plus, ils sont parfois produits au détriment des humains et des animaux.

Or, il est possible de créer un marché de denrées alimentaires qui respecte l’environnement, les animaux et qui permette aux producteurs et à leur famille d’obtenir un revenu décent. L’agriculture de proximité en est un exemple. Elle donne un avantage concurrentiel aux produits issus d’exploitations paysannes familiales ou du commerce équitable.

En réunissant la coprésidente des Verts suisses, active au niveau national pour valoriser le commerce des produits issus d’une agriculture et d’un commerce durables, une entrepreneuse active dans la distribution de produits agricoles bio et un producteur régional engagé dans l’agriculture bio, ce Café-écolo a pour but de mettre en évidence quelques pistes de solutions pour une alimentation équitable et durable.

Tiré du communiqué de presse du 18 mai 2015cafeecolomai2015

Le Musée du Chablais reste fermé

Bien qu’annoncée depuis la fin de l’année 2014, la réouverture du Musée historique du Chablais n’a pas eu lieu. Officiellement resté fermé «pour cause de travaux», le Musée devrait entamer sa saison au plus tôt en juin 2015. Mais comment se fait-il que ces travaux n’aient pas été effectués pendant la pause hivernale ?

En travaux

Le Musée est en travaux…

Et comme le thème de la nouvelle exposition n’est pas encore connu, on se demande se qui se passe derrières les volets du château de la Porte-du-Scex…

De quoi s'interroger

De quoi s’interroger

Cette année – par une heureuse coïncidence – la Fugue chablaisienne propose une étape à la Porte-du-Scex. Organisateur de l’événement, le secrétaire de Chablais Région – Georges Mariétan – peut compter sur son ancienne collègue pour animer le site : grâce au partenariat entre le Musée du Chablais, dont Beatrix Hurst est la chargée de communication (Le Régional No 676, 19 septembre 2013), et l’association Chablais Gourmands, dont Hurst Béatrix est General Manager, il sera possible de «découvrir culture et gourmandises».

Chablais gourmands, mais pas seulement

Chablais Gourmands, mais pas seulement

Et que fait la directrice-conservatrice pendant ce temps ? Quels sont ses plans ? Une exposition à la carte, comme en 1997 ? L’affaire suit son cours, comme le Rhône…

Thème d'exposition ?

Une carte à jouer ?

Groupe Mobilité Chablais

Poids lourd dans le débat

Poids lourd dans le débat…

«Poids lourd dans le débat» de la mobilité dans le Chablais, le Groupe Mobilité Chablais a récemment vu ses efforts récompensés. En effet, sa proposition de boucle ferroviaire à voie normale entre Bex et Massongex permettant de connecter la ligne du Simplon à celle du Sud-Léman (Tonkin) fait désormais partie des propositions qui seront officiellement déposées à Berne.

Le Régional - 18 mars 2015

Le Régional – 18 mars 2015

Le Régional - 18 mars 2015

Le Régional – 18 mars 2015

Pour Pascal Bovey, délégué à la mobilité de l’Etat du Valais, «Le GMC propose des solutions plausibles, pragmatiques, sans faire de sculpture sur nuage».

24Heures - 10 mars 2015

24Heures – 10 mars 2015

24Heures - 10 mars 2015

24Heures – 10 mars 2015

Et selon Radio-Chablais, «Le Groupe Mobilité Chablais [est) sur de très bon rails». Ce media omet cependant de citer la liaison Bex-Massongex-Monthey !

Radio Chablais - 12 mars 2015

Radio Chablais – 12 mars 2015

Affaire à suivre, dès que le rapport transmis à Berne sera disponible.


Liens: