Les Plans-sur-Bex : grange du 17ème siècle en danger

Une récente mise à l’enquête nous apprend que le géomètre officiel de Bex  – par ailleurs vice-président de la Fédération des Associations et Fondations historiques du Chablais et membre du comité de l’Association du Chablais – vient de signer le plan dressé pour enquête joint à la demande de « Permis de construire », permis visant en fait à démolir une grange du 17ème siècle, située aux Plans-sur-Bex.

Plan dressé pour enquête

Plan dressé pour enquête

Or ce bâtiment – il n’en existe que deux de ce type aux Plans-sur-Bex – se trouve dans la zone des bâtiments à protéger, zone destinée à assurer le maintien de bâtiments de grande valeur architecturale…

Extrait du Règlement du Plan d'affectation partiel "Les Plans"

Extrait du Règlement du Plan d’affectation partiel “Les Plans”

On se demande dès lors quel intérêt le géomètre porte au patrimoine chablaisien qu’il est censé défendre ! Est-ce sa manière bien particulière « de  faire rayonner loin à la ronde le patrimoine culturel de notre région » ou de « montrer le Chablais dans sa diversité et sa beauté » ?
Dans tous les cas, le Recensement architectural du canton de Vaud attribue une note 4 à ce bâtiment typique des Alpes vaudoises, daté de 1681.

Fiche 724 du Recensement architectural du canton de Vaud

Fiche 724 du Recensement architectural du canton de Vaud

Cet objet doit absolument être conservé comme témoin du système de construction utilisant des « dagnes », pièce de bois à deux branches comparable à une grande pincette enserrant les madriers au centre de la façade.

Une splendide dagne

Une splendide dagne

 

La grange dans son écrin naturel

La grange dans son écrin naturel

 

Vue depuis la route

Vue depuis la route

Espérons que les associations de sauvegarde du patrimoine seront sensibles à cette disparition programmée et que l’Etat de Vaud n’autorisera aucune dérogation.

On lira encore avec intérêt le tout récent commentaire d’Adrian Schmid, secrétaire général de Patrimoine suisse, intitulé « La protection du patrimoine, des sites et des paysages aux oubliettes ? », dans lequel il que il déclare que « La Suisse dispose d’une diversité culturelle sans pareille et d’une riche histoire architecturale dont nos monuments historiques de nature diverse sont le témoignage vivant. Ces témoins du passé constituent des éléments essentiels de notre identité d’aujourd’hui et participent à notre compréhension de la notion de patrimoine. »

La grange menacée de Plans-sus-Bex fait incontestablement partie de ce patrimoine !