BEX Élections 2021 – Les partis dits apolitiques sont toujours de droite

Un petit message posté le 9 mars dernier par Christophe Siméon, ancien municipal PS sortant non réélu en 2016, indique clairement que le nouveau parti Avançons-Ouverture, issu de la fusion des partis dits apolitiques Avançons (1) et Ouverture (2), est prêt à tout pour placer ses candidats à la municipalité. Quitte à racoler de gauche et de droite, telle une péripatéticienne en mal de clients :

Chers amis bellerins, saviez-vous qu’avant de faire une liste commune avec le PLR et l’UDC pour le 2ème tour des élections municipales, l’alliance Avançons-Ouverture avait proposé lundi de faire une liste commune avec le Parti socialiste avec pour stratégie de ne laisser qu’une place au bloc PLR-UDC ?

Comme le relevait la municipale socialiste Eliane Desarzens en 2016 : « La liste d’entente a réuni deux partis de droite (ndlr: PLR et UDC) et un troisième qui se proclamait apolitique (ndlr: Avançons), mais qui a choisi son bord lors ce 2e tour.» Cinq ans plus tard, les membres du parti Ouverture se positionnent à leur tour… sans grande surprise !

24Heures – 21 mars 2016 – L’histoire se répète…

Un fait largement confirmé par les deux listes déposées par les candidats de la droite :

Liste 1 Avançons – Ouverture

01 Hediger Daniel, retraité, Ouverture-Avançons

02 Cossetto Jean-François, conseiller en assurances, Ouverture-Avançons

03 Dupertuis Michael, consultant développement durable, Ouverture-Avançons

04 Capancioni Emmanuel, agent immobilier, PLR

05 Dubois Carmen, agent d’affaires breveté, PLR

06 Rapaz Pierre-Yves, agriculteur-viticulteur, UDC

Liste 2 PLR – PAI

04 Capancioni Emmanuel, agent immobilier, PLR

05 Dubois Carmen, agent d’affaires breveté, PLR

06 Rapaz Pierre-Yves, agriculteur-viticulteur, UDC

01 Hediger Daniel, retraité, Ouverture-Avançons

02 Cossetto Jean-François, conseiller en assurances, Ouverture-Avançons

03 Dupertuis Michael, consultant développement durable, Ouverture-Avançons

Cherchez la différence !

Comme la gauche ne présente que 3 candidats du PS (les Verts ne présentent aucun candidat), la droite sera fatalement majoritaire. Mais reste à savoir si les électeurs choisiront de maintenir le municipal agrarien en place malgré son score déplorable au premier tour et si le Bellerins et Bellerines reconduiront les agent immobilier et conseiller en assurances (et agent immobilier) pour cinq ans ?

Bonne nouvelle cependant, l’exécutif ne s’engagera pas sur la voie étroite de la scientologie.

Ne suivons pas la voie étroite

(1) tiré de www.avancons-ouverture.ch :

Le parti Avançons a été fondé par un petit groupe de passionnés en 2009. Leur envie : dynamiser la politique communale, mobiliser des citoyens de compétences et d’horizons différents pour mener une politique indépendante, hors des querelles partisanes.

(2) tiré de : www.ouverture-bex.ch :

En 2001, le groupe d’opinions libres « Ouverture… » se crée. Sa vision est de rassembler des citoyennes et citoyens visant à s’engager pour l’avenir de leur commune sans pour autant rejoindre un Parti Politique existant.

A relire :

24Heures | Lundi 21 mars 2016

A Bex, la droite unie a renversé la vapeur

Alors qu’elle penchait à gauche depuis quatre législatures, la Municipalité bellerine a viré à droite, hier

Le revirement est quasi complet: le 28 février, la gauche était parfaitement dans la course pour maintenir ses quatre sièges à la Municipalité. Hier, elle a dû déchanter. Jacques-Olivier Budry et le sortant Christophe Siméon manquent le coche, alors qu’Eliane Desarzens et Pierre Dubois ont pu sauver leurs sièges mais terminent aux 6e et 7e rangs de l’élection. La droite en profite et reprend une majorité qu’elle avait perdue il y a quatre législatures. Elle place les cinq candidats de sa liste d’alliance. Le parti Avançons gagne un second siège, tout comme le PLR, tandis que l’UDC se maintient, avec un siège.

De l’avis général, c’est cette union qui a permis de renverser la vapeur. «Le résultat du jour n’est pas forcément une surprise: si l’on additionne les voix obtenues par nos trois formations au premier tour, nous finissons loin devant la gauche», commente le syndic sortant, Pierre Rochat (PLR). Eliane Desarzens (PS) partage l’analyse, mais se montre peu amène à l’égard d’Avançons: « La liste d’entente a réuni deux partis de droite et un troisième qui proclamait apolitique, mais a choisi son bord lors de ce 2e tour. »

Champion du jour avec 1385 voix, Daniel Hediger estime que ce revirement était attendu des électeurs. « Il y a cinq ans, on sentait déjà la volonté de faire pencher la Municipalité un peu moins à gauche. » Selon l’élu, le nouvel Exécutif reflète mieux la composition du Conseil communal: « Si on fait le calcul, avec 17 élus (ndlr. sur 60), la gauche devrait logiquement avoir deux sièges à la Municipalité, ce qui sera le cas. »

Le changement de majorité ne devrait toutefois pas impacter la bonne marche des affaires communales, assure Pierre Rochat: « Un trottoir ou une école, ce n’est pas une idée de gauche ou de droite pour une commune: c’est une nécessité. J’ai siégé au sein de sept municipalités; trois majoritairement à droite, puis quatre à gauche. A chaque fois, nous avons travaillé dans la bonne entente. »

L’élection à la syndicature devrait être tacite: Pierre Rochat a d’ores et déjà annoncé qu’il se lancerait, « pour la dernière fois.» Sa candidature ne devrait pas être contestée.

David Genillard