TAMOIL 2014 : ça gaze !

En octobre 2013, le conseiller d’Etat valaisan Jacques Melly, chef du Département de l’environnement, estimait que la raffinerie TAMOIL de Collombey (VS) avait rempli les exigences fixées et pouvait donc reprendre ses activités, après un arrêt de maintenance de 7 semaines.

La réalité diffère du discours politique...

La réalité diffère du discours politique…

Sur le terrain, la réalité diffère. En ce début d’année 2014, plusieurs incidents ont déjà été remarqués sur le site de l’usine.

La raffinerie n'a visiblement pas rempli toutes les exigences fixées

La raffinerie n’a visiblement pas rempli toutes les exigences fixées.

Pour preuve en ce dimanche 19 janvier 2014 : la torchère s’en donnait à cœur joie durant toute la journée et de nombreuses observations ont été signalées sur le site chablair.ch. Avec une hauteur de flamme estimée à plus de 20 mètres – soit la hauteur d’un immeuble de 7 étages – impossible de manquer le triste spectacle !

Une flamme qui devrait se voir depuis Sion ou Lausanne...

Une flamme qui devrait se voir depuis Sion ou Lausanne…

Combien d’années faudra-t-il encore attendre pour constater, comme dans le Haut-Valais, que la pollution est plus grave que prévue ?

 

Chemin de fer Aigle-Leysin – Aiguillage politique en vue

C’est ce qu’annonçait un article de 24Heures daté du… 12 décembre 1979, soit il a près de 34 ans. Comme quoi le sujet du déplacement du tronçon citadin de la ligne Aigle-Leysin sur la ligne Aigle-Sépey-Diablerets constitue un sujet récurrent. Et l’idée datait de 1969 déjà, comme le révèle l’article en question :

Aiguillage politique en vue ?

Aiguillage politique en vue ?

Chemin de fer Aigle-Leysin. Aiguillage politique en vue.

« Une idée vieille de 10 ans, celle de l’ancien syndic M. Reitzel, sera abordée demain à 20h.15 en séance publique à la salle du Tribunal d’Aigle. Il s’agit de la disparition de l’avenue de la Gare, des voies du chemin de fer Aigle-Leysin.

Il semble que M. Alfred Pirolet, syndic, attende avec impatience l’opinion que pourrait lui révéler la population aiglonne à cette occasion. Seul dans sa tour d’ivoire, il étudie son dossier, refusant d’en livrer quelques bribes à la presse. Il sera le seul orateur à s’exprimer au cours de cette soirée puisque M. René Perréaz, directeur des Transports publics du Chablais, n’a été invité qu’en tant qu’auditeur.

Si l’on en croit certaines sources, le principal projet consisterait à faire utiliser par l’Aigle-Leysin les voies de l’Aigle-Sépey-Diablerets. Différentes variantes, allant de 400 000 francs à 2,5 millions, sont envisagées. Ces différences de prix sont sans doute directement liées à la proportion de voies situées au niveau du sol, comme au nombre de terrains à acheter. Des contacts avec les propriétaires riverains ont d’ailleurs déjà été pris. L’avenir des « petits trains », principalement tributaires du sort qui leur sera réservé par le rapport définitif sur la conception globale des transports, doit également être un élément important du dossier du syndic.

La bonne voie est-elle en vue ? Les aiguillages seront-ils passés au moment opportun ? Autant de questions qui trouveront peut-être leur réponse demain soir. »

Comme chacun le sait, les aiguillages n’ont pas été tournés à temps et le projet n’a pas terminé sa course sur la bonne voie. Pour cette raison, il refait surface. Espérons que les Aiglons ouvriront cette fois les yeux et renonceront à maintenir deux lignes de chemins de fer parallèles en pleine ville. Si le projet était déjà envisagé il y a près d’un demi-siècle, c’est qu’il était déjà réalisable. Or depuis la technique ferroviaire a fait d’énormes progrès et permet facilement de gérer le trafic de deux lignes sur un tronçon commun. Les mentalités ont-elles fait autant de progrès ? Le choix de la bonne voie par les urnes ne sera dans tous les cas pas banal.

En rouge le tronçons AL à supprimer, en bleu le tronçon commun ASD existant, en orange le raccordement AL-ASD.

En rouge le tronçon AL à supprimer, en bleu le tronçon ASD existant qui deviendrait commun en ville, en orange le raccordement AL-ASD.

 

 

Journée estivale dans le Chablais

Mardi 6 août 2013. 16h12. Coup de tabac dans le Chablais. La torchère de Tamoil en profite pour se lâcher dans la bourrasque…

La torchère de Tamoil dans la bourrasque

La torchère de Tamoil dans la bourrasque

18h09. L’orage a passé, les cheminées crachent toujours…

Ca crache toujours...

Ca crache toujours…

19h37. Le vent a tourné. Les fumées de Tamoil aussi. Ca crache depuis 4 heures. Bonnes vacances dans le Chablais !

Le vent tourne, les fumées de la Tamoil aussi...

Le vent tourne, les fumées de Tamoil aussi…

21h47. Ce soir, nocturne chez Tamoil…

De nuit aussi on pollue !

De nuit aussi on pollue !

Le lendemain matin, à 08h30. La situation de s’arrange pas du côté de Collombey…

La plaine du Rhône est recouverte d'un voile bleu...

La plaine du Rhône est recouverte d’un voile bleu…

Le lendemain soir, à 20h16. Ca crache encore et toujours…

Jusqu'à quand ça va durer ???

Jusqu’à quand ça va durer ???

Les mesures de la qualité de l’air (station d’Aigle) et de la qualité de l’eau du Rhône (station de la Porte-du-Scex) permettent probablement d’apprécier en direct l’influence de rejets de la Tamoil dans l’environnement. On observe très curieusement une forte variation du pH de l’eau du Rhône peu avant minuit…

http://www.hydrodaten.admin.ch/fr/2009.html#aktuelle_daten

On observe une forte variation du pH à minuit

Information tirée du site www.hydrodaten.admin.ch/fr/2009.html#aktuelle_daten, consulté le 7 août 2013.

“Que font les employés de Tamoil sur le pont qui traverse le Rhône en aval de leur tuyau d’évacuation à observer la rivière en contact radio avec la raffinerie ? ” se demande un internaute sur le site de www.chablair.ch en ce mercredi 7 août 2013 ! Bonne question… Et pour la qualité de l’air on consultera www.vd.ch/themes/environnement/air/qualite-de-lair/situation-actuelle/, ce qui n’est pas plus rassurant pour le Chablais !

La qualité de l'air du Chablais laisse également songeur

La qualité de l’air du Chablais laisse également songeur

On relira également avec intérêt la RÉPONSE DU CONSEIL D’ETAT à l’interpellation Susanne Jungclauss Delarze – Position vaudoise concernant l’exploitation de la raffinerie de Collombey, qui se disait « très attentif à l’évolution de l’état des installations de la Raffinerie Tamoil »…

 

Voltige fumeuse

Samedi 3 août 2013. 17h55. Un accro de la voltige s’en donne à coeur joie en dessus de Bex… avant de rejoindre précipitamment la piste, tout en laissant de sombres traces dans ciel chablaisien !

Voltige fumeuse en dessus de Bex

Voltige fumeuse en dessus de Bex