Odoo 9 pour gérer des pièces détachées et des réparations?

Je poursuis sur mon blog les réflexions concrètes autour du projet de Bonne Combine 2.0 afin de recueillir les commentaires et propositions des personnes intéressées. S’il me semble évident que le catalogue de produits et de pièces détachées doit être hébergé et développé sur un site comme www.ifixit.com, il faudrait trouver une solution de type progiciel de gestion intégré (ERP) pour gérer un atelier de réparation et une boutique en ligne proposant des pièces détachées neuves, génériques ou d’occasion. Odoo 9 (anciennement OpenERP) figure en tête de liste de ces solutions. Sa version communautaire est libre et gratuite et pourrait donc être réutilisée n’importe où. En revanche, l’outil est très complexe et ceux qui le maîtrise cherchent à vendre de l’infogérance et des contrats de support autour de la version Enterprise qui, elle, n’est pas open source.

J’ai lancé une petite requête « réparation vente pièces détachées Odoo 9 » (dont le premier résultat est mon article de blog sur La Bonne Combine 2.0!) et qui m’a permis de découvrir piecedepro.fr et sa boutique Odoo avec des pièces détachées d’origine et génériques, ainsi que des vues éclatées (voir par exemple visseuse Makita BDF456). Ils ont aussi une chaîne vidéo sur YouTube avec des tutoriels de réparation… La société française qui a développé cette offre est Airtem, elle aussi avec un site Odoo. Ils offrent un formulaire de demande d’enlèvement pour les appareils à réparer (sous ou hors garantie) utilisant j’imagine un service du type www.envoimoinscher.com. Voilà un truc qui pourrait intéresser La Bonne Combine historique pour élargir le cercle de ses nouveaux clients…

En utilisant Odoo (existant et visiblement adapté!), ma proposition va plus loin:

  • connecter le catalogue de produits dans Odoo 9 avec le référentiel des appareils et des pièces, ainsi que les guides élaborés par des milliers de bricoleurs sur une plate-forme collaborative comme www.ifixit.com (via l’API ifixit);
  • cette approche permettrait d’atteindre l’objectif d’une désignation univoque d’une pièce précise d’un appareil donné (même si la recherche pour la paire de charbons de la visseuse Makita avec son seul numéro de pièce 194427-5 renvoie  sur toomanytools.com, amazon.fr, makita.be, mais pas sur piecedepro.fr…);
  • pour trouver une pièce ou un réparateur, une plate-forme multilingue comme www.ifixit.com peut drainer bien plus largement une clientèle de réparateurs qu’un site dédié comme celui de piecedepro.fr.

Je souhaite réaliser un POC (Proof Of Concept) pour why! qui est aussi un service de réparation susceptible de fournir des pièces de rechange d’occasion quand il sera devenu impossible de se procurer des neuves et qui a déjà des guides de réparation sur www.ifixit.com. Mais je n’ai pas les compétences informatiques nécessaires…

6 réflexions au sujet de « Odoo 9 pour gérer des pièces détachées et des réparations? »

  1. Pour une nomenclature universelle des pièces détachées, avec association de notices de montages et d’éclatés, l’idéal est bien entendu en mode « open data », « Open API » et AVEC une capacité « Peer-to-peer » pour une architecture distribuée (et non « centralisée »)… Je suis aussi en recherche de solutions pour multiples projets: Il y a bien XMPP et Blockchain ? Mais ce n’est si évident.

    Il semble bien y avoir des standards pour « OPEN manual » (http://www.omanual.org/standard.php), mais aurions-nous à disposition une « ontologie » web sémantique à disposition, et exploitable, pour ce projet triple:

    1. Une plate-forme distribuée pour une nomenclature universelle et « open contributive » de pièces détachées. Ce point pourrait intéresser de très nombreux métiers, et organisations. Donc je pense que multiples projets en synchronicité doivent exister sur ce sujet !

    2. Une bourse d’échange, distribuée aussi, pour des pièces détachées, avec open data et surtout open API pour permettre inter-collaboration de multiple sites.

    3. le connecteur Odoo pour exploiter les 2 plate-formes ci-dessus…

    A ce stade, trouver et collecter des solutions et standards existants serait une bonne approche, mais ce n’est pas si simple…

  2. Merci Pascal pour ces commentaires et propositions (auxquelles je ne comprends pas tout, n’ayant pas de formation d’informaticien)!

    Le défi de constituer un référentiel universel des appareils et des pièces ne me semble pourtant pas insurmontable:
    – nomenclature des groupes de produits (celle des douanes?);
    – liste des marques;
    – liste des modèles commercialisés par chaque marque;
    – liste des pièces de chaque modèle en utilisant la numérotation de la vue éclatée du fabricant (ou créée par un contributeur tiers).

    Voilà de quoi désigner de manière univoque une pièce bien précise pour quelqu’un qui en a besoin. La chose est un peu plus complexe, en effet, s’agissant d’une personne ou d’une entreprise qui offre une pièce (générique ou normalisée, comme un roulement à billes) susceptible d’équiper plusieurs modèles différents. Mais, ça, c’est son affaire!…

    Est-ce que, dans un premier temps, l’URL de la page web décrivant la pièce ne pourrait pas être l’identifiant unique?…

    Cordialement.

    • URL, pas assez stable. Il nous faut un identifiant plus fiable. Un blockchain peut-être? Je vais participer à l’AG de Social-IN3 avec Antoine et je branche aussi IRO Mentor Club pour tenter de pousser une « table ronde » sur cette thématique. Mon cerveau à moi ne sera pas suffisant !

    • C’est bien le but: amener les constructeurs « propriétaires » à publier leurs documentations sur une platef tierce. Mais je doute fort qu’ils facilitent son émergence…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *