Durabilité rime avec ténacité!

(Peugeot Scootelec nécessitant une mise en eau des batteries Ni-Cd)

En 2004, j’ai acheté chez Angelo à Lausanne un scooter électrique Peugeot Scootelec CHF 4’339.-, après déduction d’une subvention de CHF 1’200.- offerte par les Services Industriels de Lausanne. Après un certain nombre de cycles de charge, le véhicule affichait une LED orange demandant une mise en eau des batteries Ni-Cd, ce qui est arrivé en septembre dernier. Mais cette fois-ci, le garage Angelo ayant été vendu, on m’a dit qu’ils avaient jeté le matériel et ne pouvaient plus s’en occuper. Le début d’un long combat pour la durabilité…J’ai alors remué ciel et terre pour trouver un atelier capable de faire les services sur ce Scootelec, sans trouver personne. J’ai appelé un vieil ami qui avait aussi un Scootelec et qui m’a conseillé de contacter le garage Naegele SA à Écublens qui lui faisait les services. Ce que j’ai fait pour apprendre qu’ils n’avaient plus le matériel et que c’est eux qui ont racheté le garage Angelo!… Comme j’insistais lourdement, ils ont commandé le boîtier électronique permettant d’effectuer les diagnostics (Peugeot TEP 96), ce qui a pris quelques semaines. A mon retour des vacances d’automne, j’ai pris rendez-vous pour un service de mon Scootelec…

Deux jours plus tard, le garage m’a rappelé pour annuler le rendez-vous, car les instructions de maintenance indiquaient qu’il fallait impérativement utiliser de l’eau déminéralisée Peugeot (Réf. 973582), précisant que l’utilisation d’une eau déminéralisée d’une autre provenance a pour conséquence une destruction de la batterie! Or, Peugeot n’a plus cette référence en stock.

Ni une, ni deux, j’ai recherché sur Internet cette eau bénite par Peugeot et l’ai trouvée, avec la bonne référence, sur https://www.accessoires-specialiste-peugeot.com/pieces/762418-eau-deminerali.html pour EUR 1.62 TTC (Angelo nous a facturé en 2019 CHF 19.- HT pour 2 litres d’eau PEUGEOT et CHF 100.- HT pour le travail de mise en eau). C’était une très bonne affaire et j’en ai commandé 5 en ligne pour livraison chez mon beau-père en France (pas de livraison possible en Suisse). Sauf que, deux jours plus tard, accessoires-specialiste-peugeot.com m’a remboursé cette commande, car l’eau bénite par Peugeot n’est plus fabriquée (NB: La référence peut toujours être commandée au jour où je rédige ce billet de blog!?!).

Arrivé là, je suis retourné au garage Angelo qui m’a donné le numéro de portable de l’ancien propriétaire, lequel, très sympa, m’a confirmé n’avoir toujours utilisé que de l’eau déminéralisée Peugeot et m’a donné l’adresse de l’importateur chez qui il la commandait. J’ai donc contacté Denis Perret à CH-2525 Le Landeron (je donne son nom avec son assentiment). Aujourd’hui retraité, il a toute une collection de scooters Peugeot et dispose de pièces de rechange d’occasion, ainsi que du savoir-faire pour l’entretien des Scootelec Peugeot. J’ai cru entendre comme un sourire dans sa voie, lorsqu’il m’a affirmé que n’importe quelle eau déminéralisée fera l’affaire….

J’ai donc commandé 5 litres d’eau distillée chez Hornbach non-bénie par Peugeot (CHF 2.75 + CHF 7.95 TTC pour le port, soit CHF 2.14/l). J’ai ensuite suivi la procédure trouvée sur Internet (voir 2023.11.20_Mise en eau batteries Ni-Cd Scootelec Peugeot, 235 ko). Depuis fin novembre 2023, mon Scootelec fonctionne à nouveau à merveille, même si les batteries souffrent passablement du froid en hiver… La mise en eau m’aura coûté CHF 10.70 TTC (contre CHF 130.- TTC chez Angelo en 2019), mais au moins 5 heures de recherches sur Internet et de téléphones. Je viens d’y consacré 2 heures supplémentaires pour partager cette expérience à l’intention des personnes possédant un Peugeot Scootelec et qui souhaiteraient le faire durer…

J’ajoute quelques conclusions générales à ce billet de blog:

  • Un véhicule avec une motorisation électrique devrait avoir une durée de vie de 50 ans (comme les locomotives de CFF).
  • En arrêtant de fournir de l’eau déminéralisée, Peugeot se rend coupable d’obsolescence programmée. Je sais que la marque au lion se défendrait en disant que, 20 ans après la commercialisation du Scootelec, plus personne ne commande cette eau bénite. A quoi je rétorquerais qu’elle pourrait proposer l’eau déminéralisée de chez Hornbach ou autre…
  • D’après cette évaluation du Scootelec trouvée sur Internet (voir 2023.11.20_MaintenanceScootelecFR, page 16), les batteries Ni-Cd peuvent tenir 2000 cycles de charge. Après 20 ans, j’en suis à 1000 cycles et les batteries Ni-Cd de mon Scootelec pourraiten encore tenir au moins 10 ans de plus.
  • Les batteries Ni-Cd sont interdites en Europe depuis le 31.12.2016 (voir https://www.actu-environnement.com/ae/news/cadmium-interdiction-totale-battreries-19689.php4). A l’époque, j’avais cherché et trouvé les résultats d’un travail de diplôme de jeunes étudiants français proposant les schémas d’une carte électronique permettant d’installer des batteries Lithium-ion sur un Scootelec. Même si je ne les retrouve plus aujourd’hui, il est certain que Peugeot ou des makers un peu décroissants pourraient proposer une telle mise à niveau.
  • Même si j’y ai passé beaucoup de temps, j’en ai retiré une grande satisfaction personnelle, j’ai économisé quelques milliers de francs pour l’achat d’un nouveau scooter électrique et repoussé de quelque années la production de quelque 140 kg de déchets, dont des dizaines de kilos de batteries Ni-Cd, dont j’ignore si elles peuvent être recyclées, sachant que leur fabrication est aujourd’hui interdite.

Je constate une fois de plus que économie peu rimer avec écologie et que l’entraide et le partage des savoirs peut contrer les stratégies d’obsolescence programmées des multinationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *