CFF en Suisse romande: le « feu d’artifice » continue!

(source: http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/le-12h30/?date=26-04-2012; photo Laurent Gilliéron – Keystone)

Depuis la mise en service du nouvel horaire Rail 2000, en décembre 2004, le trafic voyageur entre Genève et Lausanne a crû de plus de 50%, soit un peu moins de 10% par année. C’est énorme! Ce que l’on sait moins, c’est que le nombre de voyageurs a augmenté dans la même proportion entre Vevey et Lausanne. La décision des CFF, il y a un an, d’affecter à l’arc lémanique les nouvelles rames à deux étages (+33% de places assises) et de doubler la cadence des trains Regio Express (RE) entre Genève et Lausanne mérite d’être saluée et montre que l’ancienne régie fédérale sait apporter des réponses efficaces et rapides. Une demi-heure sur deux, le RE poursuivra sa course jusqu’à Vevey (gain de capacité) et jusqu’à Romont (avec arrêt à Palézieux en substitution de l’IR Berne – Genève qui ne pourra plus s’arrêter). A noter, au plan symbolique, que ces nouvelles rames, inaugurées aujourd’hui avec ma collègue genevoise Michèle Künzler, et qui circulent depuis janvier dans la région de Zurich, seront en service chez nous avec seulement une année de retard sur la capitale économique du pays… La dynamique de la Métropole lémanique est parfaitement perçue par les CFF et j’escompte bien qu’il en ira de même sous la coupole fédérale au moment de décider du programme d’investissement pour l’infrastructure ferroviaire. Lire la suite

Un green data center pour parachever la réorganisation de l’informatique vaudoise

(Source: http://www.vd.ch/autorites/departements/dinf/direction-des-systemes-dinformation/inauguration-data-center/)

Inauguré le 23 avril 2012, le nouveau centre de calcul de l’Etat de Vaud mérite le label green data center. Sa consommation d’électricité sera réduite de 40% par rapport à ce que consommait cette même ferme de serveurs exploitée jusqu’ici dans les locaux de Bedag à Berne. Installé dans les sous-sols du nouvel immeuble administratif de Longemalle à Renens qui regroupe l’essentiel des quelque 500 personnes qui exploitent et développent l’informatique cantonale, ainsi que d’autres services de l’Etat, son inauguration clôt une véritable révolution conduite dans ce secteur depuis 2005. Lire la suite

Développement durable au service des routes: un paradoxe?

(source: http://www.colas.ch/)

Construire et entretenir des routes pourrait passer, aux yeux de certains, comme une activité anti-écologique par définition. Et voilà que le service vaudois des routes se dote d’un Agenda 21 et publiait, la semaine dernière, une brochure de la série « Jalons » intitulée « Le développement durable au service des routes » (voir Jalons No 10, pdf 2,5 Mo). Faut-il parler de « greenwashing »? Le service des routes cherche-t-il à se donner bonne conscience?

C’est plutôt le contraire! Avec ses quelque 500 collaborateurs, son budget de fonctionnement de CHF 100 mios et un budget d’investissement de CHF 65 mios par an, le Service des routes est, au niveau de l’Etat de Vaud, l’un des plus gros consommateurs de matériaux et de carburant, certainement le plus gros producteur de déchets et l’un des principaux acteurs de la sécurité. C’est dire à quel point il est important que ce service intègre les principes du développement durable dans l’ensemble de ses activités. Les effets favorables sont à la hauteur des enjeux! Lire la suite

Rôle de l’Homme dans le changement climatique: l’Union pétrolière reconnaît

(source http://www.erdoel-vereinigung.ch/fr/erdoelvereinigung/Publikationen/evinside/upinside1201.aspx)

Dans le dernier numéro de sa publication Inside (1/2012), l’Union pétrolière suisse diffuse un article intitulé « Du nouveau à propos du changement climatique et du rôle de l’homme ». A la lecture du titre, je me suis dit qu’il devait certainement s’agir d’une nouvelle « révélation » de Claude Allègre ou de l’un de ses rares supporters. A mon plus grand soulagement, fondée sur des études conduites par l’EPFZ, l’Union pétrolière constate la prééminence des causes anthropiques du réchauffement de la planète. Lire la suite

Un engagement pour le développement durable qui ne s’arrêtera pas le 30 juin

(source: http://www.rts.ch/info/suisse/3429449-francois-marthaler-ne-se-representera-pas-en-2012.html)

Quel immense plaisir! En ce 1er avril mémorable, les Vaudoises et les Vaudois viennent de confirmer la représentation des Verts au sein du Gouvernement et la nouvelle majorité issue de l’élection complémentaire du 18 décembre 2011. Heureux d’avoir réussi à transmettre ainsi le flambeau à Béatrice Métraux, je m’approche sereinement de la fin de mon mandat. Mais pas de la fin de mon engagement pour le développement durable.

Un engagement qui commence à être reconnu. « Bilan vert du ministre le plus spécialisé dans le développement durable de toute l’histoire politique suisse », titre l’Illustré du 29.02.12. L’appréciation est certainement trop flatteuse. Pourtant, c’est bien la vision du développement durable qui me motive depuis 30 ans et qui continuera à me motiver au delà des presque neuf ans passés au Conseil d’Etat vaudois. Derrière le « slogan » se cache une autre manière d’aborder les questions politiques. Lire la suite