Réemploi vs recyclage: demain à l’échelle industrielle?

(Source: http://www.instructables.com/)

Les appareils obsolètes ou même défectueux recèlent des composants fort utiles. J’ai récemment épinglé sur mon mur Pinterest ce catalogue de 8 idées de réutilisation d’un vieux disque dur d’ordinateur sur www.makeuseof.com. Parmi celles-ci, cet intriguant support pour couteaux en « bois aimanté ». Et si la récupération de ces composants s’organisait à grande échelle pour alimenter des projets industriels? Lire la suite

why!, les ordinateurs programmés pour durer

(source: 24 Heures, édition du 15.08.2017, photo Dominic Favre)

Dans le cadre de sa série de l’été « Demain la Suisse » consacrée aux projets existants qui concrétisent les objectifs du Développement Durable, le quotidien 24 Heures a publié, le 15 août 2017, une belle page pour présenter les ordinateurs durables why!…

L’article n’étant accessible qu’aux abonnés, je publie la page en question avec l’accord de la rédaction. Lire l’article complet: 2017.08.15_24heures_LAUSANNE_page_24.pdf, 473 ko.

Combien jetons-nous d’or à la poubelle?

(source: huffpost.com)

Voilà des mois que la question me taraude: comment récupérer l’or qui se trouve sur la puce de nos cartes de crédit, de débit, de fidélité…? En qualité de président du Festival du Film Vert, j’ai eu l’occasion de voir l’an dernier le documentaire de Daniel Schweizer, « Dirty Gold War« , qui rappelle les conditions innommables dans lesquelles ce métal rare est extrait et commercialisé. Alors, jeter une carte bancaire contenant de l’or m’est moralement interdit. Même si la quantité est infime, il m’est avis que multipliée par des milliards, cela n’est certainement pas négligeable… Lire la suite

Bonne Combine 2.0: piecedelta.eu s’y est déjà mis

(Source: piecedelta.eu, pièces détachées pour ordinateurs portables)

Un certain retard a été pris dans le développement de mon ambitieux projet de Bonne Combine 2.0. Pendant ce temps-là, d’autres s’y mettent, à l’instar de Pièce Delta, boutique en ligne découverte par hasard, qui commercialise des pièces de rechange d’occasion pour les ordinateurs portables. Lire la suite

Bonne Combine 2.0: electrodocas.fr s’y est déjà mis

(Source: electrodocas.fr, pièces électroménager d’occasion)

Un certain retard a été pris dans le développement de mon ambitieux projet de Bonne Combine 2.0. Pendant ce temps-là, d’autres s’y mettent, à l’instar de Electrodocas, boutique en ligne découverte par hasard, qui commercialise des pièces de rechange d’occasion pour l’électroménager. Pour une collaboration avec La Bonne Combine, les efforts pourraient se concentrer sur le grand référentiel des pièces de rechange permettant la commercialisation de composants (déchets) pour réparer et faire durer d’autres machines. Chaque appareil vendu dans le monde finit par devenir un déchet dont les composants représentent une valeur d’usage potentielle au moins 100 fois plus grande que la valeur des matières premières dont ils sont constitués. Le potentiel est immense! Lire la suite

Héritage: suite et fin

(source: couverture Générations No 84, novembre 2016)

Je ne pensais pas faire la une d’un magazine à côté de Darius Rochebin… Suite à l’article de blog intitulé « Petites histoires d’une succession« , Générations a souhaité publier, en novembre 2016, une interview sur la gestion de la multitude d’objets hérités de mon père et donner quelques témoignages touchants de personnes ayant acheté certains d’entre eux. Avec l’autorisation de l’éditeur, je publie ici l’article en question (pdf, 489 Ko). Lire la suite

Fairphone2 et nouveau site why!

Fairphone2_sur_shop_why

(Source: whyopencomputing.ch)

Une étape importante est franchie pour why!… Un nouveau site web pour proposer de nouveaux produits, dont en particulier le Fairphone2, le smartphone « éthique » qui correspond entièrement à la philosophie de why! open computing. C’est vraiment l’antithèse de l’iPhone: on peut remplacer soi-même la batterie et même l’écran sans outil particulier (voir le test de ifixit qui lui a attribué une note de réparabilité de 10/10). A noter que les guides de réparation des ordinateurs why! étaient accessibles sur www.ifixit.com un an avant ceux de Fairphone… J’espère que cela permettra à notre start-up d’atteindre le seuil de rentabilité en 2016!

Ressourcerie de Malley, une idée à pousser plus loin

IMG_20160120_ressourcerie

(photo prise le 20.01.2016 au Centre Intercommunal de gestion des Déchets à Malley)

Invité à commenter l’événement dans l’émission Intercités de la RTS, ce jeudi 21 janvier 2016, je suis allé, hier, voir à quoi ressemble la « Ressourcerie » mise en place par la Ville de Lausanne au CID de Malley (voir le communiqué de presse du 13.01.2016, pdf 162 Ko). L’initiative doit être saluée. Mais seuls les objets et appareils en bon état y sont recueillis et les habitants ne peuvent pas s’y servir. On devrait aller beaucoup plus loin et permettre aux gens de récupérer des appareils défectueux pour les réparer ou y prélever des pièces pour en réparer d’autres. J’en ai évidemment profité pour présenter aux auditeurs de La Première mon idée de Bonne Combine 2.0. Lire la suite

La Bonne Combine 2.0

FRC_La_Bonne_Combine_Christophe_Inaebnit_480x295

(La Bonne Combine, Christophe Inaebnit aux prises avec une perceuse-visseuse; source FRC)

Après 35 ans d’existence, et à l’heure où tout le monde parle de développement durable, l’atelier de réparations en tous genres La Bonne Combine est devenu un navire en perdition, pris entre les icebergs de la camelotisation, des prix discount et d’une réparabilité en chute libre. On serait tenté d’en conclure que la société du prêt-à-jeter a gagné et de déposer le bilan avant qu’il ne reste plus rien de cette belle aventure idéaliste et visiblement trop utopiste…

Pourtant, d’autres signaux semblent montrer que la réparation a le vent en poupe et qu’il est même possible de gagner de l’argent en faisant durer les appareils. C’est en particulier le cas de iFixit aux USA (et maintenant en Europe) qui offre une plate-forme collaborative pour diffuser des milliers de guides de réparation (18’000 à ce jour!), effectuer des tests de réparabilité et produire des vidéos de promotion de la réparation. Tout ceci étant offert gratuitement, ils se financent sur la vente d’outils et de pièces de rechange (y compris d’occasion!) à des prix compétitifs. Au vu de la qualité des infrastructures offertes gratuitement, on peut imaginer que ce business est rentable… Lire la suite